NOUVELLES
11/11/2013 12:32 EST | Actualisé 11/01/2014 05:12 EST

Les Braves délaisseront le Turner Field et s'installeront dans un nouveau stade

ATLANTA - Les Braves d'Atlanta ont annoncé qu'ils quitteront le Turner Field et s'installeront dans un nouveau stade de 672 millions $ doté de 42 000 sièges à environ 16 kilomètres d'Atlanta en 2017. On ignore pour l'instant combien il en coûtera aux contribuables pour ce nouveau stade.

Les dirigeants des Braves John Schuerholz, Mike Plant et Derek Schiller ont révélé que l'équipe a décidé de ne pas signer un bail de 20 ans avec le Turner Field et a entamé des discussions avec le Cobb Marietta Coliseum et l'Autorité du centre d'exposition au mois de juillet.

Plant, le vice-président exécutif des opérations commerciales, a déclaré que l'équipe n'a pas signé un contrat avec le comté de Cobb, mais qu'il est «certain à 100 pour cent que ça arrivera.» Il a indiqué que les négociations ont été rompues avec l'Autorité des loisirs du comté d'Atlanta-Fulton plus tôt cette année.

Schiller, vice-président exécutif des ventes et du marketing, a précisé que les Braves et le gouvernement du comté de Cobb assumeront le financement du nouveau stade. L'équipe sera responsable des dépassements de coûts.

Il a toutefois refusé de chiffrer la contribution des contribuables mais il a ajouté que l'information sera rendue publique prochainement.

Contrairement à la tendance selon laquelle les équipes sont à la recherche de stades et d'arénas à proximité du centre ville, les Braves quittent un site juste au sud du centre-ville qui a été leur domicile depuis que l'équipe a déménagé de Milwaukee à Atlanta en 1966. Ils ont joué au stade du comté d'Atlanta-Fulton jusqu'en 1996, puis ont déménagé la saison suivante dans un stade construit de l'autre côté de la rue pour les Jeux olympiques d'été.

Les Braves ont immédiatement lancé un site Web qui annonce que leur nouveau stade serait plus proche du centre géographique de la base des partisans de l'équipe dans la banlieue nord de la ville.