NOUVELLES
10/11/2013 10:25 EST | Actualisé 10/01/2014 05:12 EST

L'approche de Blasio

Le nouveau maire de New York affirme que son leadership sera différent, pratique, une approche amenée par deux décennies en politique et à laquelle sa femme, une poétesse activiste, ne sera pas étrangère.

Sa femme est sans doute la voix la plus importante dans sa vie, a affirmé Bill de Blasio après son éclatant triomphe, mardi, qui en a fait le premier maire démocrate de New York depuis 1989. Il ne pouvait toutefois spécifier immédiatement sur quels enjeux elle travaillera.

M. de Blasio, un blanc, et sa femme Chirlane McCray, une Afro-américaine, se sont rencontrés alors qu'ils travaillaient tous deux pour l'ancien maire David Dinkins, au début des années 1990.

Ils ont souvent été comparés à Bill et Hillary Rodham Clinton, pour qui M. de Blasio a déjà travaillé.

Le couple a collaboré étroitement durant la campagne électorale. Mme McCray assistait aux rencontres politiques et donnait la touche finale à ses discours importants.

Ce genre de collaboration est une nouveauté à l'Hôtel de ville.

« C'est inhabituel pour New York, a reconnu Jamie Chandler, professeur de sciences politiques au collège Hunter. Il devra être prudent. (...) Elle n'est pas mairesse, c'est lui qui est maire. Ils devront trouver un moyen pour faire des compromis. »

New York vire à gauche

M. de Blasio, un libéral avoué, a promis d'écouter la classe moyenne. Il succède au milliardaire Michael Bloomberg, qui était en poste depuis 12 ans et que les New-Yorkais moins nantis accusaient d'être trop centré sur l'élite de Manhattan, à leur détriment.

M. Bloomberg, qui en était à sa première expérience politique en 2002, s'est entouré d'acteurs corporatifs, qui croyaient comme lui que des solutions appuyées sur des chiffres pouvaient régler les problèmes de la ville.

Cette approche semblable à celle d'un ingénieur a contribué à faire baisser le taux de criminalité et à améliorer beaucoup de services municipaux, mais pouvait parfois sembler froide.

M. de Blasio, âgé de 52 ans, a établi clairement que l'autorité lui revenait entièrement.

« Ayant travaillé au service du gouvernement de New York pendant si longtemps, je vais adopter une approche très pratique », a-t-il déclaré en présentant les premiers membres de son équipe de transition.

Trois des quatre premières nominations du nouveau maire sont des femmes, dont deux proviennent des minorités visibles, une évidente tentative de refléter la réalité de la ville.

Toutefois, la manière dont ces personnes ont été choisies est encore plus éloquente du rôle que sa femme pourrait jouer dans l'administration.

« Les gens devant vous sont ici parce qu'elle et moi avons pris la décision ensemble. Et nous maintiendrons cette façon de faire », a annoncé M. de Blasio.

Associated Press

La Presse Canadienne