NOUVELLES
09/11/2013 12:07 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

Un journaliste du Miami Herald couvrant les pénuries au Venezuela est détenu

CARACAS, Venezuela - Un reporter du Miami Herald était détenu par les autorités du Venezuela pour une deuxième soirée consécutive alors qu'il réalisait un reportage sur la politique et les pénuries chroniques dans ce pays d'Amérique du Sud, a rapporté le journal vendredi.

Jim Wyss, chef du bureau andin du quotidien, a d'abord été détenu par la Garde nationale à San Cristobal, une ville de l'ouest du pays située près de la frontière avec la Colombie. Il a ensuite été transféré sous la garde du service de renseignement militaire, a ajouté le journal.

Ne cachant pas son inquiétude et celle des autres artisans du journal, la directrice de l'information du Miami Herald, Aminda Marques Gonzalez, a publié une déclaration réclamant la libération immédiate du journaliste.

Selon Mme Marques Gonzales, il ne semble y avoir aucune raison valable justifiant cette détention, et la direction du quotidien aimerait comprendre ce qui se passe, a-t-elle ajouté.

Dans un texte publié sur son site Internet, le Herald raconte que des journalistes vénézuéliens ont dit avoir vu Jim Wyss en détention, vendredi, mais qu'ils ne pouvaient s'en approcher. Selon le quotidien, M. Wyss a été intercepté jeudi.

Dans une déclaration, l'Association de la presse inter américaine a affirmé, vendredi soir, que M. Wyss avait été transféré à Caracas et qu'il était détenu en isolement cellulaire.

Lors d'une allocution télévisée de quatre heures, le président Nicolas Maduro n'a pas parlé du journaliste.

Jim Wyss avait été dépêché au Venezuela pour produire des reportages sur les prochaines élections municipales et sur les pénuries chroniques touchant des produits aussi élémentaires que du lait, du papier de toilette et des pièces d'automobiles.