NOUVELLES
09/11/2013 02:42 EST | Actualisé 09/01/2014 05:12 EST

NFL: le jeu au sol devrait être crucial lors du match Raiders-Giants

EAST RUTHERFORD, États-Unis - On ne le penserait pas en voyant leur fiche, mais les Giants de New York sont plus que respectables contre la course cette année, leur moyenne de 102,3 verges allouées les plaçant au neuvième rang de la NFL à ce niveau.

Adrian Peterson, LeSean McCoy, Jamaal Charles et Matt Forte ont tous tentés leur chance et n'ont pas dépassé 67 verges de gains au sol. Ce sont plutôt les quarts mobiles qui leur ont causé des ennuis, comme Michael Vick, Cam Newton et Alex Smith.

Il reste que la brigade du coordonnateur défensif Perry Fewell n'a pas alloué de touché depuis 10 quarts, ce qui remonte à la deuxième demie du match du 10 octobre face aux Bears. Les deux seuls touchés de l'adversaire, depuis plus de deux matches, ont été un retour de botté de dégagement, contre le Minnesota, puis une mauvaise remise récupérée en zone payante, à Philadelphie.

Voilà une partie du contexte alors que les Giants (2-6) se préparent à affronter les Raiders d'Oakland (3-5) au MetLife Stadium, dimanche. Sans négliger que les Giants seront à la recherche d'un troisième gain d'affilée, lors de ce qui amorcera une série de trois matches à domicile.

Les Giants devraient compter sur le retour du demi offensif Andre Brown, qui a fourni huit touchés en 2012. Brown, qui s'est fracturé la jambe gauche lors des matches préparatoires, devrait amener du soutien à Brandon Jacobs et Peyton Hillis.

Les Raiders ont le quart le plus rapide de la ligue en Terrelle Pryor et l'attaque au sol la plus efficace: une moyenne de 147,8 verges par match, avec Darren McFadden en tête d'affiche. Pryor compte déjà 489 verges par la course, loin devant les 375 verges de Russell Wilson des Seahawks, qui est deuxième.

«Il est un phénomène de la nature, a dit le secondeur Jon Beason, des Giants, au sujet du quart de six pieds quatre et 233 livres. Il faut vraiment se mettre à deux ou plus pour le plaquer.»

Ce qui le rend d'autant plus dangereux, c'est sa capacité à improviser quand les options de passe se referment.

«Il ne va pas rester longtemps dans la pochette, a dit l'ailier défensif Justin Tuck, des Giants. Il connaît ses habiletés, et il sait qu'il est beaucoup plus rapide que la plupart des gars qui le pourchassent. Quand il a la chance de courir, il n'hésite pas à le faire.»

Les Raiders veulent rebondir d'une embarrassante défaite de 49-20 contre les Eagles, dans laquelle Nick Foles récoltant 406 verges aériennes, dont sept passes de touché.

«C'est le genre de choses qui arrivent, a philosophé l'entraîneur Dennis Allens. Je pense que chaque club de la NFL est déjà passé par là. Nous devons en retirer quelque chose tout en allant de l'avant, parce que nous avons un gros défi devant nous ce week-end.»