NOUVELLES
08/11/2013 05:06 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Opération policière au parlement : le suspect accusé de méfait

L'homme de 41 ans de Lévis qui a provoqué une importante opération policière sur la colline Parlementaire jeudi fait face à deux chefs d'accusation de méfait.

Éric Saint-Laurent est accusé d'avoir empêché l'accès à l'édifice de l'Assemblée nationale et aux rues des Parlementaires et Saint-Amable.

L'accusé s'est présenté vers 11 h 30 jeudi sur les terrains de l'Assemblée nationale avec une mallette qui aurait été destinée à la première ministre, Pauline Marois

L'homme a été rapidement intercepté et un périmètre de sécurité a été déployé par les policiers pendant environ trois heures, le temps de vérifier le contenu du porte-documents. La mallette ne contenait finalement rien de dangereux.

Éric Saint-Laurent demeure détenu jusqu'à son retour devant le tribunal, lundi.