NOUVELLES
08/11/2013 05:20 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

Les marchés nord-américains grimpent avec les solides données sur l'emploi

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en forte hausse vendredi, tout comme les principaux marchés américains, stimulés par une bien meilleure performance que prévu du marché de l'emploi aux États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a gagné 84,13 points pour terminer la journée à 13 378,33 points, les investisseurs ayant en outre tenu compte des données canadiennes sur l'emploi, qui ont aussi surpassé les attentes.

Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,15 cent US à 95,44 cents US. Statistique Canada a indiqué que 13 200 emplois avaient été créés en octobre, tandis que les économistes s'attendaient à un chiffre de 11 000.

Le billet vert américain a affiché une forte hausse après que le département américain du Travail eut indiqué que 204 000 emplois avaient été créés aux États-Unis le mois dernier, soit largement plus que les 120 000 attendus.

Les principales places boursières du pays ont aussi décollé. Les courtiers ont semblé bien accueillir les signes d'amélioration de l'économie, même si ceux-ci accentuent la crainte de voir la Réserve fédérale commencer à réduire la cadence de son programme d'achats obligataires mensuel de 85 milliards $ US. Ce programme est souvent cité comme un des principaux responsables de la reprise boursière des derniers mois.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a bondi de 167,8 points à 15 761,78 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a avancé de 23,46 points à 1770,61 points et que l'indice composé du Nasdaq a pris 61,9 points à 3919,23 points.

À Toronto, le secteur de l'énergie a offert la meilleure progression, soit 1,37 pour cent. Le cours du pétrole brut s'est emparé de 40 cents US à 94,60 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a grimpé de 42 cents à 33,03 $.

Malgré la perte qu'il affichait en début de journée, le secteur aurifère a terminé sur un gain d'environ 0,65 pour cent, même si le prix du lingot d'or a retraité de 23,90 $ US à 1284,60 $ US l'once à New York. Cette chute du cours de l'or a été attribuée entre autres choses à la spéculation entourant l'avenir du programme obligataire de la Fed.

Le groupe des métaux et des mines a retraité de 0,3 pour cent, même si le cours du cuivre s'est apprécié d'un cent US à 3,25 $ US la livre à New York. Le titre de HudBay Minerals (TSX:HBM) a glissé de 32 cents à 8,42 $.