NOUVELLES
08/11/2013 03:48 EST | Actualisé 08/01/2014 05:12 EST

Chaput tente de faire sa place chez les Blue Jackets en s'inspirant de Bournival

MONTRÉAL - Rappelé dernièrement par les Blue Jackets de Colombus, Michaël Chaput trouve que ça va vite dans la LNH. Il faut dire que le jeune attaquant a été étrenné à ses débuts, en disputant deux de ses trois premiers matchs contre Sidney Crosby et les Penguins de Pittsburgh.

«Affronter les Crosby et (Egveni) Malkin, c'est quelque chose. Ils sont plus impressionnants à voir en vrai qu'à la télévision parce qu'on peut remarquer plus de détails», affirme le patineur de l'île Bizard, âgé de 21 ans, en entrevue téléphonique à La Presse Canadienne.

Chaput tente de s'établir dans la LNH en s'inspirant du parcours d'un de ses anciens coéquipiers des Cataractes de Shawinigan, Michaël Bournival.

«Nous ne nous parlons pas souvent, mais j'ai suivi son parcours au camp du Canadien. Quand il a fait l'équipe, je lui ai envoyé un message de félicitations, confie-t-il. C'est le 'fun' de voir qu'il a du succès. Il joue sur le deuxième trio et il a compté quelques buts. C'est une source de motivation pour moi. Je me dis que s'il a réussi, je suis assez proche de faire ma place.»

Chaput et Bournival ont été des rouages très importants de la conquête de la Coupe Memorial des Cataractes, au printemps de 2012. Avec une récolte de 12 points en six rencontres, Chaput a été choisi le joueur par excellence du tournoi.

Sélection de troisième tour des Flyers de Philadelphie (89e au total) en 2010, mais premier choix de l'équipe, Chaput est passé aux Blue Jackets en compagnie de Greg Moore dans l'échange de l'attaquant Tom Sestito, en février 2012. Sestito porte les couleurs des Canucks de Vancouver cette saison.

La saison dernière, sa première dans les rangs professionnels, Chaput a obtenu 32 points, incluant 13 buts, en 73 matchs chez les Indians de Springfield. Pendant ce temps, Bournival amassait 30 points, 10 buts, en 69 matchs chez les Bulldogs de Hamilton.

Depuis son rappel, le 27 octobre, Chaput est appelé à jouer un rôle de soutien au sein du quatrième trio. Joueur de centre naturel, il a évolué à l'aile gauche au cours des premières rencontres.

En cinq matchs au total, il n'a pas de point à sa fiche, et il montre un différentiel de moins-2 en défense. L'entraîneur Todd Richards l'utilise près de huit minutes en moyenne par sortie.

«Rendu à ce niveau, tu fais ce qu'on te demande, peu importe le rôle. J'essaie de faire de mon mieux et j'espère rester avec l'équipe le plus longtemps possible, mentionne-t-il. J'estime que ça se passe bien, même si l'équipe ne gagne pas.»

Les Blue Jackets ont effectivement perdu les cinq matchs que Chaput a livrés. Les retours au jeu sous peu des attaquants Boone Jenner et Matt Calvert pourraient provoquer son renvoi à Springfield. Chaput, lui, souhaite rester suffisamment longtemps afin d'avoir l'occasion de jouer contre le Canadien à Columbus, vendredi prochain.

En attendant, le frère cadet de Stefan Chaput, qui vient de quitter l'organisation du Canadien, tente de faire les ajustements, principalement en ce qui a trait à la rapidité d'exécution qui est une coche au-dessus du rythme de la Ligue américaine.

«La vitesse du jeu est le gros facteur. Les gars sont toujours positionnés au bon endroit sur la glace et ils savent quoi faire avec la rondelle. Je dois réagir plus vite et me renforcer physiquement», conclut Michaël, qui mesure six pieds deux pouces et qui pèse 197 livres.