NOUVELLES
07/11/2013 06:18 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

États-Unis : la FDA déclare la guerre aux gras trans

La Food and Drug Administration des États-Unis (FDA) a annoncé jeudi qu'elle imposera à l'industrie alimentaire l'abolition progressive des gras trans artificiels, estimant qu'ils représentent un danger pour la santé des consommateurs.

La commissaire de la puissante FDA, Margaret Hamburg, a précisé que cette mesure pourrait prévenir 20 000 crises cardiaques et 7000 décès chaque année.

Elle a ajouté que certains secteurs représentent toujours une menace importante à la santé publique, même si la quantité de gras trans retrouvée dans l'alimentation des Américains a grandement chuté depuis 10 ans.

Les gras trans sont critiqués depuis longtemps par les nutritionnistes. Ils ont notamment été interdits à New York et dans d'autres juridictions.

L'agence fédérale n'a pas précisé dans quel délai les gras trans devront avoir été abolis. Elle entend recueillir les commentaires pendant deux mois avant d'aller plus loin. Différents aliments pourraient être assujettis à différents échéanciers, dépendant de la facilité à trouver un substitut.

La FDA entend retirer les gras trans de sa liste des aliments « généralement considérés comme sécuritaires ». Une fois le retrait complété, quiconque souhaite les utiliser devra soumettre une demande spéciale à l'agence fédérale - une demande qui sera ensuite fort probablement rejetée.

Les gras trans se retrouvent toujours dans certains produits comme les aliments transformés (comme le maïs soufflé au four à micro-ondes ou les pizzas surgelées), la pâte réfrigérée, les biscuits et les glaçages préparés.

Certains restaurants les utilisent aussi en friture. Plusieurs grandes chaînes les ont abolis, mais certains établissements plus petits reçoivent toujours des mets préparés contenant des gras trans.

Les gras trans sont largement considérés comme étant les plus dangereux pour le coeur, pire encore que les gras saturés. Les gras trans sont souvent utilisés pour améliorer la texture, la durée de vie et la saveur des aliments.

Les experts affirment que les consommateurs n'y verront que du feu si les gras trans sont remplacés par d'autres gras.


Associated Press