NOUVELLES
07/11/2013 09:12 EST | Actualisé 07/01/2014 05:12 EST

Philippines: des milliers de personnes fuient un puissant typhon qui s'approche

MANILLE, Philippines - Des milliers de personnes ont été évacuées, jeudi, de villages du centre des Philippines à l'approche d'un des typhons les plus puissants de la saison.

La tempête menace notamment une province frappée par un séisme le mois dernier.

Le typhon Haiyan génère des vents sountenus de 225 kilomètres/heure et des rafales de 260 kilomètres/heure. Il pourrait prendre encore plus de force dans le Pacifique avant de toucher la province orientale de Samar vendredi, selon les météorologues philippins.

Vers 21h, l'oeil du typhon se trouvait à 340 kilomètres au sud-est du comté de Guiuan, à Samar. La tempête se déplaçait à 40 kilomètres/heure, comparativement à une vitesse précédente d'un peu moins de 35 kilomètres/heure.

La tempête ne devrait pas toucher directement la capitale, Manille, plus au nord. Une alerte de faible niveau a néamoins été émise pour la ville, qui est vulnérable aux inondations, qui signifie qu'elle pourrait essuyer des vents de 60 kilomètres/heure et des précipitations.

Les autorités américaines préviennent de leur côté qu'il s'agit du typhon le plus puissant à se former cette année, n'importe où dans le monde. Le cyclone Phailin, qui a touché l'est de l'Inde le 12 octobre, engendrait toutefois des vents de plus de 220 kilomètres/heure et des rafales encore plus musclées.

Confronté à un autre désastre potentiel, le président Benigno Aquino III a demandé aux Philippins d'évacuer les zones les plus à risque, y compris une centaine de communautés côtières où l'onde de tempête pourrait atteindre sept mètres. Il a aussi incité les marins à ne pas prendre la mer.

Trois appareils C-130 de l'armée de l'air et 32 hélicoptères militaires ont été mobilisés, en plus de 20 navires de la marine.

Le gouverneur de la province de Bohol, une île du centre du pays où un séisme a fait quelque 200 morts le mois dernier, a indiqué que des soldats, des policiers et des secouristes aident à déplacer les résidants, y compris ceux qui vivent toujours sous la tente, vers des abris plus robustes.

Bohol ne devrait pas être frappée directement, mais elle devrait recevoir des vents forts et de la pluie.

«Ma pire crainte est de voir l'oeil de ce typhon nous toucher. J'espère que nous serons épargnés», a dit le gouverneur Edgardo Chatto.

Des habitants ont été évacués aussi loin que dans la province du Misamis-Oriental, dans le sud du pays et loin de la trajectoire attendue de la tempête, où 12 000 personnes ont été chassées de chez elles dans six communautés côtières et un village de montagne qui ont déjà été frappés par des glissements de terrain.

Quelque 6000 personnes ont aussi été évacuées dans la province du Sud-Leyte, qui est vulnérable aux glissements de terrain.