NOUVELLES
06/11/2013 11:09 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Un tribunal égyptien maintient l'interdit sur les Frères musulmans

LE CAIRE, Égypte - Un tribunal égyptien a maintenu mercredi l'interdit qui pèse sur les Frères musulmans et ordonné la confiscation de ses biens, selon ce que rapporte l'agence de presse officielle.

Cette décision représente une étape de plus dans le processus complexe qui pourrait voir le gouvernement prendre le contrôle du réseau social et des finances du groupe islamiste.

Le tribunal du Caire a rejeté la demande de la confrérie de suspendre le jugement du 23 septembre qui autorise la saisie de ses actifs et impose la fin de ses activités.

Ce verdict ouvrait la voie au gouvernement intérimaire pour saisir les biens détenus ou gérés par les Frères musulmans, y compris des écoles, des hôpitaux, des organisations caritatives et des entreprises.

Les Frères musulmans font l'objet d'une répression intense depuis que le président islamiste Mohammed Morsi a été chassé du pouvoir par l'armée le 3 juillet. Plusieurs de ses principaux leaders ont été arrêtés et envoyés devant la justice, incluant M. Morsi lui-même.

Un avocat de la confrérie a promis de porter la décision de mercredi en appel.