Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Plus de revenus et de profits pour Genivar

Le bénéfice net attribuable aux actionnaires de Genivar (TSX:GNV) a progressé pour atteindre 22,1 millions de dollars, ou 41 ¢ par action, au troisième trimestre. Au cours de la même période, en 2012, il avait été de 16,1 millions de dollars, ou 36 ¢ par action.

Les revenus ont connu une croissance de 23,8 %, pour atteindre 490,5 millions de dollars, comparativement à 396,1 millions de dollars au troisième trimestre de 2012. La firme de génie québécoise a expliqué cette progression par l'acquisition, l'an dernier, de l'entreprise britannique WSP.

L'entreprise établie à Montréal a cependant enregistré des frais de restructuration de 3,1 millions, surtout liés à ses activités canadiennes.

La croissance interne des revenus a été de 5,5 %, notamment en raison des activités de Genivar en Europe, aux États-Unis ainsi qu'au Moyen-Orient. Cette progression a toutefois été partiellement amoindrie par le ralentissement continu des opérations de la firme de génie au Canada.

De son côté, le bénéfice avant impôt intérêts et amortissements s'est établi à 47,1 millions de dollars, ou 91 ¢ par action. Au cours de la période correspondante de 2012, il était de 37,8 millions de dollars, ou 85 ¢ par action.

Le carnet de commandes de Genivar s'élevait à plus de 1,55 milliard de dollars au troisième trimestre, soit une augmentation de 192,7 millions de dollars, ou 14,2 % par rapport au même moment l'année dernière. Selon l'entreprise québécoise, ce montant représente approximativement 9,3 mois de travail.

En milieu d'avant-midi, le titre de Genivar se transigeait à 29,67 $ à la Bourse de Toronto, en recul de 39 ¢, ou 1,3 %.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.