NOUVELLES
06/11/2013 03:43 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Opposition au gaz de schiste: longue maison et tipis sont retirés à Fredericton

FREDERICTON - Des membres de la Première Nation micmaque de St. Mary's à Fredericton ont démantelé une longue maison traditionnelle et des tipis qui avaient été installés près du Parlement du Nouveau-Brunswick pour protester contre l'exploration du gaz de schiste.

Thom Nash, un des manifestants sur les lieux, a soutenu que les aînés de la bande avaient estimé que leur message avait trouvé écho au sein de la population.

La longue maison et deux grands tipis avaient été installés près du fleuve Saint-Jean, le 27 octobre, les manifestants voulant bien marquer leurs craintes concernant les impacts sur l'environnement de l'industrie du gaz de schiste.

La semaine dernière, le premier ministre David Alward a indiqué qu'il n'avait aucune intention de se rendre dans la longue maison, estimant qu'une rencontre avec le chef Candice Paul ne mènerait à rien. M. Alward a affirmé que les deux hommes avaient déjà convenu de leurs divergences d'opinion sur le développement des ressources naturelles.

Thom Nash s'est dit déçu du point de vue du premier ministre, parlant d'une gifle au visage.

L'opposition à l'exploration du gaz de schiste a fait l'objet de nombreuses manifestations dans la province. Le mois dernier, 40 personnes ont été arrêtées et six véhicules de la police ont été brûlées au cours d'une manifestation près de Rexton.

Le gouvernement a profité du discours du Trône, mardi, pour rappeler qu'il favorisait le développement de l'industrie du gaz de schiste dans le but de créer des emplois et des revenus.