NOUVELLES
06/11/2013 03:33 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

New York vire à gauche

Bill de Blasio a facilement été élu maire de New York, mardi. Les démocrates reprennent ainsi la métropole américaine, qui leur échappait depuis deux décennies.

« Chers New-Yorkais, aujourd'hui, vous avez fait entendre une voix forte et claire afin que la ville prenne une nouvelle direction, unis par la certitude que notre ville ne doit laisser aucun New-Yorkais derrière elle », a-t-il lancé, après sa victoire. Il s'est exprimé devant ses partisans qui étaient réunis à Brooklyn.

Campé à gauche, Bill de Blasio a accusé le maire sortant, l'homme d'affaires Michael Bloomberg, d'avoir présidé deux villes : une pour les riches et une pour les pauvres.

Le nouveau maire a fait une campagne axée sur la réduction des inégalités. Il a notamment promis de développer les jardins d'enfants, un projet qu'il compte financer en taxant les riches.

Ses défis sont tout de même nombreux : il devra, entre autres, maintenir les taux de criminalité historiquement bas et trouver un accord salarial avec les employés municipaux. Il entrera en fonction le 1er janvier.

Victoire et défaite des républicains

Au New Jersey, les électeurs ont donné un autre mandat au gouverneur Chris Christie. Le républicain a grandement tiré profit de son implication dans les efforts d'urgence et de reconstruction qui ont suivi le passage de l'ouragan Sandy.

Chris Christie, un homme au style direct et franc, est pressenti comme un candidat potentiel pour le Parti républicain en vue de la campagne présidentielle de 2016.

La victoire de Christie était anticipée dans le New Jersey, mais les républicains ont subi un revers un peu plus au sud, en Virginie, un État qui se trouve traditionnellement dans leur giron.

Grâce à une victoire très serrée, le démocrate Terry McAuliffe s'empare du poste de gouverneur de Virginie. Il a défait de justesse Ken Cuccinelli, qui est soutenu par les conservateurs du Tea Party.

La victoire de McAuliffe pourrait avoir des conséquences importantes lors de la présidentielle de 2016. Les démocrates semblent profiter des changements démographiques en Virginie et de la colère de la population contre les républicains.

À la rescousse de Détroit

Par ailleurs, les électeurs de Détroit ont élu Mike Duggan, un ancien cadre de la santé publique, au poste de maire. Son adversaire était Benny Napoleon, le shérif du comté de Wayne. Le maire sortant n'était pas dans la course.

Le nouveau maire devra manœuvrer en terrain fortement balisé. Détroit, une ville sous tutelle depuis juillet, croule sous une dette de 18 milliards de dollars, surtout attribuable aux caisses de retraite et au programme d'assurance maladie de ses employés. De plus, l'état des services publics est lamentable, et la ville est ravagée par la violence et la criminalité.

Finalement, Boston a aussi un nouveau maire : Martin J, Walsh, un ancien élu de la Chambre des représentants de l'État du Massachusetts. Il a défait le conseiller municipal John R. Connolly.

Le maire sortant Thomas Menino, qui souffrait de problèmes de santé en plus d'avoir vécu une dure année marquée par l'attentat du marathon, ne briguait pas de nouveau mandat.