NOUVELLES
06/11/2013 04:18 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

François Picard devient conseiller bénévole pour l'amphithéâtre

Le conseiller municipal sortant François Picard gardera un œil sur le projet d'amphithéâtre même s'il quitte l'hôtel de ville. Régis Labeaume lui a demandé de conserver un rôle de conseiller bénévole jusqu'à son ouverture en 2015.

François Picard était le responsable du projet de 400 millions de dollars au comité exécutif de la Ville. Malgré son départ de la vie municipale, le maire espérait pouvoir continuer à profiter de son expertise.

« Il connaît le dossier sur le bout de ses doigts. Je vais lui demander de nous aider et de me conseiller avec la nouvelle personne qui aura la responsabilité officielle du dossier à l'exécutif », a indiqué Régis Labeaume, juste avant d'en discuter officiellement avec le principal intéressé.

François Picard a accepté l'offre en se gardant toutefois de s'engager fermement à long terme. Il voudrait éviter de se trouver en conflit d'intérêts ou dans une position inconfortable lorsqu'il se trouvera un nouvel emploi.

Le maire souhaitait également que son ancien bras droit, qui a tant travaillé sur le dossier, « puisse connaître l'aboutissement de tout ça [le projet d'amphithéâtre] ».

François Picard a pris part mercredi à son dernier comité exécutif avec Richard Côté, l'autre bras droit du maire, et Marie-Josée Savard. Tous trois quittent par choix la vie politique municipale.

François Picard aura passé 12 ans à l'hôtel de ville de Québec. Il quitte son poste d'élu fier du travail accompli dans son dossier le plus important, l'amphithéâtre.

« On ne nous croyait pas au début. On livre dans les temps, on livre dans l'échéancier et dans le budget. Et ça, c'est ma fierté. De dire que l'on respecte le 400 millions, que le dossier chemine bien, qu'il n'y a pas de surprise, c'est un beau travail d'équipe », a-t-il souligné, ému.

Régis Labeaume perd aussi l'autre vice-président du comité exécutif de la Ville, Richard Côté. « Je suis zen dans cette décision. Lundi, je redeviens un citoyen normal et j'espère de ravoir une vie privée », a-t-il lancé un peu à la blague.

Richard Côté était notamment responsable des négociations avec les employés municipaux. Un dossier chaud qu'il n'a pas eu le temps de régler avant de tirer sa révérence.

« C'est peut-être le dossier que j'aurais aimé sincèrement réglé avant de partir. Mais je pense que dans le prochain quatre ans, le mandat va être encore meilleur. On voit que c'est l'objectif du maire. Je pense qu'avec le mandat fort qu'il a, les autres villes vont suivre. Je pense qu'il va y avoir un mouvement qui va se passer »,  affirme Richard Côté.

La conseillère Marie-Josée Savard, une jeune maman, a fait le choix de passer plus de temps auprès de ses enfants. « Le fait d'avoir été cherché un deuxième enfant en adoption en Chine, ça a bousculé la décision, mais on est encore jeune, on ne sait jamais ce qui peut arriver », souligne-t-elle.

Un nouveau comité exécutif lundi

Par qui Régis Labeaume remplacera-t-il ses deux anciens vice-présidents du comité exécutif, les piliers de son ancienne équipe ? Le maire dévoilera les membres de sa nouvelle garde rapprochée lundi prochain.

Celui qui s'est fait à l'idée ces derniers mois de voir partir François Picard et Richard Côté estime que leurs remplaçants seront à la hauteur.

« Donnez une année à mon nouvel exécutif que je vais vous présenter lundi et vous allez voir qu'il y a du talent là-dedans », a lancé Régis Labeaume

Des noms circulent déjà, dont celui de Jonathan Julien, celui qui succède à François Picard dans le district de Neufchâtel-Lebourgneuf. « Un gars comme Jonathan Julien va faire ses preuves. C'est un comptable de profession. Je ne sais pas s'il sera sur l'exécutif ou non, mais moi je l'ai connu au cours des dernières semaines et c'est une personne de grande qualité », estime François Picard.

Le maire pourrait décider de confier à plus d'un conseiller le dossier de l'amphithéâtre, par exemple. On peut aussi s'attendre à ce que le comité exécutif soit paritaire.