Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Fausse alerte à la bombe à l'école Pointe-Lévy

L'école Pointe-Lévy sur la Rive-Sud a de nouveau été la cible de mauvais plaisantins, mercredi matin. Un courriel faisant état d'un appel à la bombe a été reçu dans un bureau de la Ville de Québec.

C'est la deuxième fois cette année que l'école Pointe-Lévy fait l'objet d'une fausse alerte à la bombe.

Le courriel a été transmis à la police de Lévis vers 9 h 20 par un membre du personnel du bureau d'arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-Cap-Rouge. Le secteur Déziel de l'école secondaire a été fouillé de fond en comble, mais la polyvalente n'a pas été évacuée.

« Il y avait six classes dans cette section-là de l'école. Les recherches se sont faites avec la direction et les policiers. Finalement, au terme de cette vérification aucun colis suspect n'a été retrouvé », explique Guylaine Laflamme, la porte-parole de la police de Lévis.

Les derniers événements remontent au mois d'avril dernier alors que l'école secondaire avait été fermée pour la journée en raison d'un appel à la bombe. Un maître-chien de la Sûreté du Québec avait fouillé l'établissement scolaire sans rien trouver d'anormal.

La police rappelle que l'auteur d'un appel à la bombe ou d'un courriel menaçant peut être accusé de méfait public.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.