NOUVELLES
06/11/2013 08:50 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Ecclestone au tribunal pour trois jours

Bernie Ecclestone a comparu comme témoin devant la Haute Cour de Londres, mercredi, en rapport avec la vente des droits de la F1 à CVC en 2006. 

L'homme d'affaires britannique est apparu au tribunal pour défendre sa cause dans un procès intenté contre lui et trois autres accusés par le groupe allemand Constantin Medien AG.

Le groupe de presse allemand affirme que ses actions ont été dévaluées avant d'être vendues à la société d'investissements CVC Capital en 2006. Constantin Medien réclame 144 millions de dollars.

Lors de la journée d'ouverture du procès, Philip Marshall, le représentant du groupe Constantin Medien a expliqué que Bernie Ecclestone a versé des « pots-de-vin » au banquier allemand responsable de la transaction, Gerhard Gribkowsky, pour « conserver son poste » aux commandes de la F1.

L'ancien gestionnaire de risque allemand de la banque Bayern LB a été écroué en 2012 pour évasion fiscale par la justice allemande. 

Bernie Ecclestone aurait demandé à M. Gribkowsky de s'assurer que la transaction (1,2 milliard de dollars) se concrétise entre le consortium des banques Bayern, Lehman et Morgan et la société d'investissements CVC Capital, malgré deux autres offres plus généreuses. 

Le Britannique a versé 45 millions de dollars à l'ancien banquier. « Pour qu'il ne mette pas son nez dans mes affaires », clame Bernie Ecclestone, qui se défend d'avoir un pot-de-vin en lien avec la vente des droits à CVC.

Bernie Ecclestone devrait être entendu comme témoin à la Haute Cour d'affaires jusqu'à vendredi.