NOUVELLES
06/11/2013 10:23 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Campagne électorale... au théâtre

Le Théâtre du Trident plonge dans les coulisses d'une campagne électorale avec la pièce L'absence de guerre.

La pièce relate le parcours d'un homme à travers trois semaines de campagne en Angleterre, une campagne déclenchée sur fond de crise économique.

Georges Jones, leader du Parti Travailliste, est prêt à sortir de l'opposition officielle et s'engage avec conviction avec son équipe pour accéder au pouvoir.

La metteure en scène Édith Patenaude propose avec L'absence de guerre une version bonifiée de la pièce présentée à Premier Acte en 2011.

« Le show a pris de l'ampleur, la langue est différente aussi, c'est un point majeur. C'était une traduction française à l'époque et là, c'est une traduction québécoise, ce qui fait qu'au niveau de l'identification, c'est instantané », dit-elle.

La pièce met en scène 13 comédiens qui évoluent sur une scène centrale autour de laquelle est réparti le public.

La proximité est un élément important de cette mise en scène dénudée qui cède toute la place à l'intrigue et au propos de la pièce, mentionne Édith Patenaude.

« Pour moi, c'est vraiment une réflexion sur notre rôle citoyen là-dedans, notre propre responsabilité. On a construit la machine et on l'a laissée aller. Comme elle a l'air de fonctionner par elle-même, personne ne s'en sent la responsabilité », mentionne-t-elle.

L'absence de guerre est une pièce engagée qui dénonce la rigidité du système démocratique et le manque de transparence qui en découle.

La pièce est présentée au Théâtre du Trident jusqu'au 30 novembre.