NOUVELLES
06/11/2013 11:00 EST | Actualisé 06/01/2014 05:12 EST

Brad Wall présentera une motion pour abolir le Sénat

Le premier ministre saskatchewanais présentera mercredi au Palais législatif une motion stipulant « que cette Assemblée appuie l'abolition du Sénat du Canada ».

La motion n'est pas une proposition d'amendement constitutionnel, souligne le premier ministre dans un communiqué, mais simplement un énoncé de la position officielle de la Saskatchewan sur le Sénat.

Brad Wall dit croire que la majorité des citoyens saskatchewanais sont d'avis que la Chambre haute du Parlement canadien n'est plus utile et que le Sénat ne vaut pas la somme de près de 100 M$ que les contribuables paient chaque année pour cette institution.

« Bien avant les scandales actuels, qui ont marginalisé le Sénat comme institution utile, plusieurs remettaient en question la pertinence d'un groupe d'hommes et de femmes nommés, non élus et qui n'ont pas à répondre de leurs actes, qui pourraient bloquer des décisions prises par les élus de la Chambre des communes », souligne Brad Wall.

Le premier ministre explique qu'il a longtemps été un défenseur d'une réforme au Sénat, mais qu'il ne croit plus qu'une réforme significative est encore possible et que le Sénat doit être aboli.

« C'est aussi la position officielle du Parti saskatchewanais, la position officielle du NPD et, par conséquent, je m'attends à ce que la motion d'aujourd'hui [mercredi] soit appuyée par les deux côtés de la Chambre », souligne Brad Wall dans le communiqué.