Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Baie-Comeau : mobilisation pour empêcher la fermeture d'Alcoa

À la suite de la menace d'Alcoa de fermer son usine à Baie-Comeau, le Syndicat national des employés de l'aluminium de Baie-Comeau et la CSN Côte-Nord appellent les leaders socio-économiques à la mobilisation.

Les syndicats estiment qu'il est nécessaire d'unir leur voix et de créer un comité avec le nouveau maire élu, Claude Martel, et le futur préfet de la MRC de Manicouagan. Ce comité aura pour mandat de déterminer les priorités d'actions dans ce dossier.

D'ailleurs, le président par intérim du Syndicat national des employés de l'aluminium de Baie-Comeau, Michel Desbiens, et le député de René-Lévesque, Marjolain Dufour, se sont rencontrés pour en discuter.

Selon la CSN, un climat d'incertitude plane sur l'ensemble des travailleurs de l'aluminerie de même que dans la communauté en général. « On va tous être ensemble pour lancer une mobilisation générale, car c'est toute la communauté qui est touchée », souligne le président du syndicat, Guillaume Tremblay.

La Chambre de commerce de Manicouagan ajoute sa voix à celle des syndicats.

La Chambre de commerce lancera également une campagne de solidarité, en incitant la population à porter un carré d'aluminium à la boutonnière.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.