Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Agrium entrevoit de l'incertitude pour la deuxième moitié de l'année

CALGARY - Le géant canadien de l'engrais Agrium (TSX:AGU) entrevoit une conclusion incertaine pour cette année, en raison des récoltes tardives aux États-Unis et de la baisse des prix et volumes d'engrais à l'échelle mondiale, a affirmé mercredi son président et chef de la direction, Mike Wilson.

Un automne pluvieux a retardé les récoltes et pourrait avoir contraint certains agriculteurs à reporter au printemps leurs projets d'utilisation d'engrais.

Lors d'une conférence téléphonique, M. Wilson a indiqué à des analystes que cela avait affecté les résultats financiers d'Agrium.

M. Wilson a tenu ces propos un jour après que l'entreprise eut annoncé avoir enregistré au troisième trimestre un bénéfice net de 76 millions $ US, ou 52 cents US par action, en baisse de 41 pour cent comparativement à celui de 129 millions $ US, ou 80 cents US par action, réalisé lors de la même période il y a un an.

Les revenus de l'entreprise se sont élevés à 2,87 milliards $ US au cours de la période de trois mois terminée le 30 septembre, alors qu'ils avaient été de 2,83 milliards $ US un an plus tôt.

Les ventes au détail d'Agrium ont augmenté de 15 pour cent, à 2,1 milliards $ US. Cependant, ses ventes en gros ont chuté de 24 pour cent, à 752 millions $ US, en raison de prix de vente réalisés inférieurs pour tous ses produits.

Les actions d'Agrium ont terminé la séance de mercredi à 90,80 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 52 cents par rapport à leur précédent cours de clôture.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.