NOUVELLES
05/11/2013 09:21 EST | Actualisé 05/01/2014 05:12 EST

La crise économique a plombé la confiance envers les gouvernements, dit l'OCDE

BRUXELLES - La crise économique des dernières années a lourdement plombé la confiance du public envers les gouvernements de la planète, a prévenu mardi un groupe de recherche qui représente certains des pays les mieux nantis du monde.

La statisticienne en chef de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), Martine Durant, a précisé que la population ne croit plus que les institutions publiques peuvent lui venir en aide ou résoudre ses problèmes.

Le rapport publié mardi démontre que seulement 35 pour cent des Américains font maintenant confiance à leur gouvernement, contre 50 pour cent en 2009.

Dans la zone euro, le pourcentage de confiance est passé de 49,1 pour cent à 42,8 pour cent pendant la même période. La situation est encore pire au Japon, où le taux de confiance a glissé de 27 pour cent en 2010 à seulement 17 pour cent l'an dernier.

En Grèce, un pays où le gouvernement a dû adopter des mesures d'austérité drastiques après avoir reçu l'aide de la communauté internationale, le pourcentage de confiance envers le gouvernement s'est effondré de 38 pour cent à 13 pour cent.

Le Royaume-Uni nage à contre-courant. La confiance de la population envers le gouvernement est passée de 36 pour cent à 47 pour cent entre 2007 et 2011.

Le rapport démontre aussi que le gouvernement n'est pas la seule institution à avoir perdu la confiance de la population. Des déclins semblables ont été constaté à l'endroit des institutions financières et juridiques, et des médias. Les Européens semblent aussi avoir de moins en moins confiance les uns envers les autres.

Le Canada, l'Australie et les pays européens nordiques ont très bien fait dans 11 des questions examinées.