NOUVELLES
04/11/2013 08:10 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Une manifestation fait deux morts au Bangladesh

DACCA, Bangladesh - Deux personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées lundi au Bangladesh, quand des manifestants ont lancé des bombes artisanales et incendié des voitures lors d'une démonstration organisée par l'opposition pour réclamer la démission du gouvernement avant la tenue d'élections en janvier.

Les violences sont survenues en dépit d'une présence policière renforcée dans la capitale, Dacca, pour le début de cette grève générale de trois jours.

Une manifestation similaire organisée la semaine dernière avait aussi tourné à la violence, menant à la mort d'au moins 16 personnes quand des militants de l'opposition ont tenté de faire respecter l'ordre de grève générale.

L'élection de janvier sera l'occasion d'une nouvel affrontement entre la première ministre Sheikh Hasina et l'opposante Khaleda Zia. Les deux femmes sont des ennemies politiques depuis des décennies.

L'opposition estime que le gouvernement de Mme Hasina est incapable d'organiser des élections crédibles. Elle réclame la nomination d'un gouvernement intérimaire neutre, formé de membres ne provenant pas de la classe politique, pour organiser le vote. Mme Hasina est d'accord pour former un gouvernement intérimaire, mais uniquement s'il est formé de membres de son gouvernement et de l'opposition.

Lundi, une personne a été tuée quand la police a ouvert le feu pour mettre fin à des affrontements entre partisans du gouvernement et militants de l'opposition à Lalmonirhat, à 255 kilomètres au nord de Dacca.

Dans la capitale, un homme de 32 ans a succombé à ses blessures lundi après que son véhicule ait été frappé, la veille, par une bombe artisanale.

Des actes de violence sont rapportés à travers le pays. Un photographe de l'Associated Press a vu des manifestants lancer des bombes artisanales contre un autobus en mouvement pendant que la police tirait des gaz lacrymogènes.