NOUVELLES
04/11/2013 12:58 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Rodriguez aurait échoué à un test en 2006

Alex Rodriguez a échoué un test antidopage révélant la présence d'un stimulant interdit en 2006, a fait savoir The New York Times, lundi, mais il s'agit là d'une accusation qu'un porte-parole des Yankees de New York a démentie.

Le journal a cité deux personnes impliquées dans le programme antidopage du Baseball majeur, qu'il n'a pas identifiées.

L'entente conjointe du Baseball majeur sur l'antidopage prévoit que la sanction découlant d'un premier test positif pour un stimulant interdit consiste en six tests inopinés additionnels pendant l'année qui suit la transgression. Une deuxième faute résulterait en une suspension de 25 matchs.

Le porte-parole de Rodriguez, Lanny Davis, a nié que le joueur a échoué un test, a fait savoir le journal. Ron Berkowitz, un autre porte-parole de Rodriguez, a indiqué lundi qu'il s'attendait à ce que les représentants de son client émettent des commentaires plus tard dans la journée.

Le directeur de l'exploitation du Baseball majeur Rob Manfred a refusé de commenter.