NOUVELLES
04/11/2013 07:51 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Des Canadiens parmi 1000 prédateurs sexuels piégés

Une opération d'infiltration a permis d'identifier des dizaines de Canadiens et des centaines d'adultes dans le monde prêts à payer pour voir des actes sexuels sur caméra web d'une prétendue fillette des Philippines âgée de 10 ans, a indiqué lundi une organisation internationale de défense des droits des enfants.

Le groupe Terres des Hommes, établi près d'Amsterdam, a affirmé que 54 Canadiens figuraient parmi les quelques 1000 adultes de 71 pays identifiés durant le projet de dix semaines.

L'un des enquêteurs, s'étant identifié seulement par le prénom Peter par crainte de représailles, a affirmé que le plus surprenant était la facilité avec laquelle ces gens ont été pris en délit. Il s'est inquiété de voir que ces gens croyaient être à l'abri des lois sur le web.

Des renseignements détaillés d'identification, incluant noms, adresses, numéros de téléphone et courriels, sont désormais entre les mains d'Interpol et doivent être transmis aux autorités responsables de l'application de la loi dans les pays concernés, a mentionné Peter à La Presse Canadienne, à partir d'Amsterdam.

Un porte-parole de la Gendarmerie royale du Canada a indiqué « ne pas avoir d'information à fournir pour le moment » concernant cette opération.

L'opération impliquait une identité inventée d'une fillette de 10 ans des Philippines, nommée « Sweetie », qui s'inscrivait dans plusieurs forums prisés des enfants et adolescents. Les prédateurs sexuels interpellaient immédiatement la fillette.

« Montre-moi tes jambes », écrit l'un d'entre eux. « Babyyyy, combien? $$$ », écrit un autre.

Les quatre enquêteurs comptaient aussi sur une création animée en 3D de « Sweetie », bien qu'il n'ait généralement pas eu à en faire l'usage pour piéger les prédateurs.

Globalement, 20 172 adultes ont offert de payer entre 1 $ et 100 $ en utilisant des cartes de crédit prépayées non repérables pour voir une démonstration à caractère sexuel de « Sweetie » sur caméra web, bien qu'il leur ait été signifié à au moins deux reprises qu'elle était âgée de seulement 10 ans.

La Presse Canadienne