NOUVELLES
04/11/2013 12:06 EST | Actualisé 04/01/2014 05:12 EST

Alonso a souffert

La témérité de Fernando Alonso à Abou Dhabi lui cause des pépins physiques. Son vol plané du 45e tour lui a fait mal au dos.

Le pilote Ferrari est sorti des puits, et ne voulant pas perdre de temps, a bousculé Jean-Éric Vergne (Toro Rosso), qui roulait devant Felipe Massa, pour revenir en piste devant lui.

Pour y arriver, Alonso a dû rouler sur des vibreurs, et un de ceux-là lui a fait faire un vol plané (photo). La voiture est retombée lourdement sur la piste, et c'est son dos qui a encaissé le choc.

Après la course, qu'il a terminée en cinquième place, il a dû se soumettre à un premier examen médical, obligatoire pour tout impact de plus de 15G.

Or, Ferrari précise qu'Alonso a encaissé 25G dans cette manoeuvre.

« J'ai encore toutes mes dents, a dit Alonso après la course. Mais le choc a été rude. J'espère que je serai OK à Austin. »

La presse allemande croit que le choc a été moins violent, mais l'image publiée par l'agent d'Alonso, montrant le pilote immobilisé sur une civière, a marqué les esprits.

« Les docteurs lui ont donné le feu vert », a écrit le magazine Auto Motor und Sport.

Alonso croit qu'il sera remis à temps pour le Grand Prix des États-Unis, à Austin au Texas la semaine prochaine, mais de nouveaux examens lui donneront l'heure juste.

« La nuit n'a pas été géniale, a précisé Alonso sur Twitter. Je dois passer d'autres tests, et espère être rétabli à 100% le plus vite possible. »

Alonso a été convoqué par la direction de course, pour qu'il explique sa sortie des puits « virile ». 

« À ma sortie des puits, je me suis retrouvé côte à côte avec la Toro Rosso, et il n'y avait pas de place pour nous deux sur la piste, a expliqué Alonso pour sa défense. Si l'autre ne vous voit pas, vous serez obligé de vous déporter hors piste.

« Le règlement stipule que quand il y a une autre voiture à vos côtés, vous ne pouvez pas utiliser toute la largeur de la piste, rappelle Alonso. J'ai été obligé de sortir de piste, c'est clair. Il ne m'a pas vu, c'est ce qu'il dit. C'est ainsi. Heureusement que ce petit incident n'a pas gâché une superbe course. »

Fernando Alonso a été blanchi, et a pu sauver les 10 points de sa cinquième place.