NOUVELLES
03/11/2013 12:46 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Thomas Bach organise un sommet olympique sur le dopage, les paris illégaux

LONDRES - Souhaitant établir les priorités olympiques de sa nouvelle administration, le président du CIO Thomas Bach a convié les dirigeants des différentes fédérations sportives à se réunir dimanche, afin de revoir l'approche pour combattre le dopage, le trucage des matchs ainsi que les paris illégaux.

La rencontre, à laquelle ont participé les dirigeants du CIO ainsi que ceux des principales fédérations sportives et des comités olympiques nationaux, a été organisée dans la discrétion et tenue à huis clos aux quartiers généraux du Comité international olympique à Lausanne, en Suisse.

Ce sommet rappelle à quel point Bach veut agir rapidement depuis qu'il a été élu pour succéder à Jacques Rogge à la tête du CIO le 10 septembre à Buenos Aires, en Argentine. Plus tôt cette semaine, Bach s'est rendu à Sotchi, en Russie, où il a rencontré le président Vladimir Poutine et a visité les installations olympiques en prévision des Jeux d'hiver de 2014.

La rencontre de dimanche était la deuxième portant le thème de la «coordination du mouvement olympique», après celle tenue à Lausanne plus tôt cette année sous l'égide de Rogge.

Les délégués ont appuyé la décision du comité exécutif du CIO prise en août dernier de nommer le vice-président britannique du CIO Craig Reedie comme nouveau président de l'Agence mondiale antidopage. Reedie occupera ses nouvelles fonctions dès le 1er janvier, en remplacement de l'ex-ministre australien John Fahey. Il participera à une cérémonie officielle lors de la Conférence mondiale contre le dopage dans le sport, qui sera organisée à Johannesbourg plus tard ce mois-ci.

Le sommet a également permis de valider les modifications proposées par le CIO au Code mondial antidopage, en augmentant notamment les suspensions pour dopage de deux à quatre ans. Ça signifie que les athlètes qui seront pris en flagrant délit seront bannis d'au moins un cycle olympique.