NOUVELLES
03/11/2013 01:56 EDT | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Les secondeurs des Packers se préparent à contrer Marshall et ses Bears

GREEN BAY, États-Unis - Même sans Jay Cutler, les Bears de Chicago disposent d'un receveur de passes étoile qui peut faire bien paraître un quart réserviste.

Ce sera aux secondeurs des Packers de Green Bay de s'assurer que Brandon Marshall n'obtienne pas l'occasion de le faire, lundi soir, au Lambeau Field. Josh McCown sera le quart partant en remplacement de Cutler, qui est blessé à l'aine.

L'entraîneur-chef des Bears Marc Trestman aime bien la présence du vétéran McCown. L'identité des joueurs est légèrement différente, mais l'attaque ne changera pas, jure Marshall.

«Il existe toujours des façons de se démarquer en couverture homme-à-homme, en effectuant différents tracés, pour contrer la double couverture. Mais dans notre équipe, nous ne forçons pas les jeux vers moi, a expliqué Marshall. Je crois que ça marche jusqu'ici. Avec nos récents succès et notre progression, nous devons désormais obtenir des victoires.»

Marshall, qui mesure six pieds, quatre pouces et pèse 240 livres, ne sera de toute évidence pas un figurant. Les Packers doivent trouver une façon de le ralentir, ainsi que son coéquipier de six pieds, trois pouces Alshon Jeffery.

«Que tu veuilles appliquer de la pression ou non, il faut que tu remportes tes batailles, a commenté le demi de coin de cinq pieds, 11 pouces Sam Shields. Il faut une technique irréprochable, pour les empêcher de réaliser de gros jeux sur le terrain.»

Ça peut paraître simple à dire, mais les statistiques démontrent que ce ne sera pas «une petite marche de santé». Il s'agira d'un match entre rivaux de la section nord de l'Association nationale, après tout, et les deux équipes aiment bien transformer leurs duels en bagarres de ruelle. Une victoire des Bears (4-3) créerait une triple-égalité en tête de leur section avec les Packers (5-2) et les Lions de Detroit, qui ont un dossier de 5-3 et qui disposent d'une semaine de congé.

Marshall a capté 46 passes pour 540 verges et cinq majeurs. Jeffery en a attrapé 33 pour 561 verges et deux touchés.

«Ils exploitent leur taille afin de provoquer des collisions pour repousser leurs adversaires et se démarquer, a expliqué le coordonnateur défensif des Packers Dom Capers. Ils sont très bons avec le ballon après l'attrapé. La taille de ces gars-là, c'est le véritable enjeu.»

Et n'oubliez pas l'ailier rapproché de six pieds, six pouces Martellus Bennett (32 attrapés, 356 verges, quatre touchés). Marshall prévoit que les choses se dérouleront bien pour les Bears, même si les Packers trouvent un moyen de le museler.

«Je m'attends à ce qu'ils trouvent une façon de me sortir de l'équation, et si c'est le cas, alors nous pourrons compter sur d'autres gars qui feront du dommage, a assuré Marshall. Ce sera un match difficile, ça c'est certain.»

Les Bears ont perdu trois de leurs quatre derniers matchs après avoir présenté une fiche de 3-0 en début de saison. Les Packers ont savouré quatre victoires consécutives.