NOUVELLES
03/11/2013 11:47 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Les Montréalais diposent désormais d'une nouvelle option de transport alternatif

MONTRÉAL - Il y a du nouveau dans le paysage urbain de Montréal.

À l'instar de villes comme Berlin, Londres, Amsterdam, Washington, Toronto et Vancouver, la métropole dispose désormais du service «car2go autopartage».

Il s'agit de petits véhicules pouvant être loués sans réservation par les abonnés et destinés, d'abord et avant tout, à effectuer des trajets en milieu urbain.

Les usagers sont autorisés à conserver les voitures aussi longtemps qu'ils le désirent et ils ne sont pas tenus de les garer aux endroits où ils les ont empruntées initialement.

Ils doivent simplement s'assurer en fin de parcours de les stationner dans l'un des arrondissements suivants:Rosemont–La Petite-Patrie, Le Plateau-Mont-Royal ou encore Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce. Il y a également des espaces réservés dans le secteur de Ville-Marie.

Pour savoir où se trouvent les automobiles, les abonnés ont la possibilité de se tourner vers une application mobile de cellulaire prévue à cet effet ou encore de consulter une carte virtuelle sur le site Internet de «car2go autopartage».

C'est, d'ailleurs, à ce dernier endroit qu'il est possible de s'inscrire au service.

Les frais d'adhésion ont été fixés à 35 $. Par la suite, il en coûte 38 cents par minute d'utilisation ou encore 14 $ de l'heure.

Pour être admissible, il faut avoir au moins 19 ans, disposer de trois ans d'expérience au volant et ne pas avoir commis d'infraction majeure sur la route, comme, par exemple, avoir conduit avec les facultés affaiblies ou avoir eu en sa possession un véhicule volé.

Éventuellement, la flotte de Montréal comportera 250 voitures. Pour l'instant, elle en compte une centaine.

Le lancement officiel du service a eu lieu samedi.