NOUVELLES
03/11/2013 08:13 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

Les candidats défaits devront transmettre leurs dossiers aux vainqueurs

Pour la première fois à Montréal, les candidats défaits lors des élections municipales devront prendre le temps de passer leurs dossiers au suivant. Cette demande du conseil municipal sortant s'est concrétisée dans un guide sur la tenue et le transfert des dossiers des élus.

« J'aurais tellement aimé que ça soit en place en 2009. Tout était vide. On se serait cru en Union soviétique il y a trente ans ! », s'exclame Élaine Ayotte, membre du comité exécutif et Responsable de la culture, du patrimoine et du design à la Ville de Montréal.

Trop souvent, lors d'une élection, des perdants quittaient avec tous les dossiers des citoyens. Le nouveau guide fera-t-il une différence ?

« Ça va être très long, il y a une culture partisane, de politique moins jolie comme on voit dans les médias. Quand on le voit c'est moins drôle », répond la présidente du comité exécutif de la Ville de Montréal, Josée Duplessis.

De plus, le guide a été déposé un peu tard, moins de deux semaines avant les élections. Donc, peu d'élus actuels auront eu le temps de le lire.

« De là à respecter toutes les balises de ce guide-là, ça risque d'être les suivants qui vont le faire », ajoute Mme Duplessis.

Lors de son élection au provincial, Léo Bureau-Blouin s'était retrouvé dans un bureau vide. Il avait milité pour que Québec se dote d'un guide de transfert des dossiers.

Il espère que le guide montréalais inspirera ses collègues du Parlement. 

« Moi, j'ai sensibilisé plusieurs des mes collègues pour passer les dossiers en cas de défaite. J'espère que lorsqu'il y aura élection, on va passer les dossiers », conclut le
député de Laval-des-Rapides.

D'après un reportage de Louis-Philippe Ouimet