NOUVELLES
03/11/2013 10:29 EST | Actualisé 03/01/2014 05:12 EST

GP de F1 d'Abu Dhabi: 7e victoire de suite pour Vettel, devant Webber et Rosberg

ABU DHABI, Émirats arabes unis - Après avoir décroché le championnat des pilotes, le week-end dernier en Inde, Sebastian Vettel a remporté dimanche le Grand Prix de Formule Un d'Abu Dhabi.

Il s'agissait d'un septième gain d'affilée pour l'Allemand, et d'un 11e cette saison. En dépit de ses nombreux succès, Vettel a répété qu'il ne lèverait pas le pied.

Sur sa Red Bull, Vettel a dépassé son coéquipier Mark Webber, parti en position de tête, dès le premier virage, et a mené de bout en bout par la suite.

Il a devancé Webber par 30,8 secondes et le pilote Mercedes Nico Rosberg par 33,6 secondes. Le coureur Lotus Romain Grosjean a terminé au pied du podium, devant l'ex-champion du monde Fernando Alonso — même si les commissaires de course enquêtaient sur un dépassement de l'Espagnol aux dépens du Français Jean-Éric Vergne en fin d'épreuve.

Vettel a désormais remporté 37 courses en carrière et, avec deux épreuves à disputer cette saison, peut toujours égaler le record de Michael Schumacher, qui avait gagné 13 courses lors de la campagne 2004. Schumacher avait également triomphé à 11 reprises en 2002.

«Ce fut une performance de champion», a lancé le directeur technique de Red Bull Christian Horner via le système de communication de l'équipe. Le pilote allemand a répondu en criant sa joie, comme il le fait chaque fois qu'il croise le fil d'arrivée en premier.

«Ce n'est pas tous les jours qu'on peut piloter une voiture comme celle-ci. Je vous adore les gars, merci», a ajouté Vettel avant de grimper sur son bolide et d'aller serrer ses parents dans la foule.

Comme ce fut le cas le week-end dernier, Vettel a célébré sa victoire en effectuant quelques beignets sur le bitume du circuit Yas Marina. Il a été mis à l'amende la dernière fois, mais ça ne devrait pas trop le préoccuper.

Il tentera d'égaler la marque de Schumacher avec des victoires dans deux semaines au Grand Prix des États-Unis ainsi qu'au Grand Prix du Brésil, la semaine suivante.

La dernière victoire de Webber fut enregistrée au Grand Prix d'Angleterre en juillet l'an dernier. Il visait sa 10e victoire en carrière.

De son côté, Kimi Raikonnen a connu une journée encore plus difficile. Le Finlandais a dû abandonner après un seul tour en raison d'un bris de suspension.

«La voiture Caterham a effleuré ma roue avant, mais l'angle était si mauvais que ç'a endommagé ma suspension», a raconté Raikkonen.

Le champion du monde en 2007 a menacé de ne pas participer à la course parce que Lotus ne lui aurait pas versé de prime cette saison. Il s'est ensuite qualifié cinquième, mais a été relégué en queue de peloton car sa voiture n'a pas passé l'inspection d'après-qualifications en raison d'un plancher illégal.

Alonso, qui n'a pas triomphé depuis le Grand Prix d'Espagne en mai, a consolidé son deuxième rang au classement des pilotes à la suite de l'abandon de Raikkonen.