NOUVELLES
10/10/2013 10:24 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Le Canadien l'emporte 4-1 sur les Oilers (PHOTOS)

PC

Séparés de leur joueur de centre habituel, Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher ont tout de même guidé le Tricolore (2-2-0) vers un gain de 4-1 sur les Oilers (1-3-0), jeudi, à Edmonton.

Jumelés à Tomas Plekanec, les deux joueurs de deuxième année ont chacun amassé un but et une aide, en plus d'empiler les chances de marquer. Avec sept points en quatre matchs, Galchenyuk ira donc au lit en tant que meilleur marqueur du CH.

Michel Therrien a donc sacrifié la chimie du trio des jeunes - finalement sans conséquence fâcheuse - et a utilisé Eller au centre de Max Pacioretty et Daniel Brière, pour relancer les deux vétérans. Pacioretty a touché la cible dans un filet désert en fin de match, assisté de Brière, dont c'était le premier point dans l'uniforme bleu, blanc, rouge.

Sans avoir été transcendante, la nouvelle combinaison a abattu du boulot honnête, mais Eller s'est une fois de plus démarqué du lot. Le Danois a finalement joué 20 min 1 s, un sommet pour lui depuis que Therrien dirige le CH. Visiblement, l'entraîneur lui fait de plus en plus confiance...

De son côté, David Desharnais s'est retrouvé au centre de Rene Bourque et Brian Gionta, un trio qui n'a rien cassé, à l'exception d'un tir sur le poteau de Bourque en première période. Desharnais n'a joué que 15 s en avantage numérique, un indice de l'insatisfaction de Therrien à son endroit.

Subban accumule les points

Brandon Prust a enfilé l'autre but des vainqueurs. Sur la séquence, l'homme fort du CH n'a eu qu'à pousser la rondelle dans le filet, mais le travail acharné de Michaël Bournival et une feinte savante de P.K. Subban lui ont permis de marquer.

Pour Subban, il s'agissait d'une de ses trois passes du match. En quatre sorties, le dernier gagnant du trophée Norris totalise six points.

Ryan Smyth, en tombant à plat ventre, a inscrit l'unique but des Albertains. À son premier départ de la saison, Peter Budaj a bloqué les 27 autres tirs des Oilers pour récolter la victoire.

L'effet Eakins

Depuis son arrivée à Edmonton, l'entraîneur-chef des Oilers, Dallas Eakins, a multiplié les coups d'éclat, notamment en déclarant, quand il a retranché le vétéran Smyth lundi, que quatre ou cinq autres joueurs auraient mérité le même sort.

Eakins y a aussi été de décisions étranges pendant la rencontre. Il a par exemple retiré son gardien quand il restait encore un peu plus de quatre minutes à écouler au match.

Eakins a aussi continué à montrer sa grande confiance - trop grande? - en ses jeunes attaquants. Il a ainsi utilisé son trio de Taylor Hall, Jordan Eberle et Ryan Nugent-Hopkins pendant plus de 25 minutes. Nugent-Hopkins, seulement 20 ans, avait disputé 28 minutes lundi, à son premier match depuis son opération à une épaule subie en avril dernier.

Soir de première

La rencontre donnait lieu au premier duel dans la Ligue nationale entre les attaquants Nail Yakupov et Galchenyuk, respectivement premier et troisième choix du repêchage de 2012.

Yakupov a été blanchi et a tiré quatre fois au filet, en plus de terminer la soirée avec un différentiel de -1. Les deux joueurs ont joué un peu plus de 13 minutes chacun.

Un net avantage, donc, à Galchenyuk, pour le premier duel. C'est toutefois un seul des quelque 1000 matchs que les deux jeunes hommes pourraient disputer dans la Ligue nationale...

À noter

L'attaquant Ryan White a été laissé de côté par Michel Therrien et a été remplacé par Michaël Bournival. À la ligne bleue, Jarred Tinordi a été retranché au profit d'une autre recrue, Nathan Beaulieu.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Canadiens vs Oilers Voyez les images