Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Pétrole : les États-Unis bientôt premier producteur au monde

Les États-Unis devraient ravir l'an prochain à la Russie la place de premier producteur mondial de pétrole grâce à l'exploitation des schistes bitumineux, qui ont chamboulé la donne énergétique, rapporte vendredi l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

Selon des estimations américaines publiées il y a quelques jours, la croissance spectaculaire de ce secteur a permis aux États-Unis de céder la place de premier importateur mondial à la Chine.

« Avec une production sans précédent depuis des décennies de plus de 10 millions de barils par jour au cours des deux derniers trimestres, le pays est en passe de devenir le premier producteur de (carburants) liquides hors OPEP au deuxième trimestre, détrônant la Russie, sans même tenir compte des biocarburants et des progrès de raffinage », dit l'AIE dans son rapport mensuel.

La croissance de la production américaine, poursuit-elle, va faire progresser en moyenne celle des États non membres de l'OPEP de 1,7 million de barils par jour en 2014, ce qui est sans précédent depuis les années 1970.

Cette hausse spectaculaire permettra de compenser l'instabilité de la production de l'Opep et d'éviter une flambée du prix du baril, qui aurait pu sans cela dépasser largement son cours actuel de 110 $.

Reuters

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.