NOUVELLES
11/10/2013 09:01 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

Les Philippines et l'Inde sont menacées par deux puissantes tempêtes

MANILLE, Philippines - Les Philippines et l'Inde sont menacées par deux puissantes tempêtes qui ont déjà entraîné l'évacuation de dizaines de milliers de personnes.

Aux Philippines, tout d'abord, l'approche du typhon Nari a contraint le secrétaire d'État américain John Kerry à annuler la visite prévue vendredi.

Quatorze provinces du pays et la région métropolitaine de Manille sont sous le coup d'une alerte. Des écoles ont été fermées et les services d'urgence ont été mobilisés.

Le typhon devrait toucher terre dans la province d'Aurora, dans le nord du pays, tard vendredi ou tôt samedi avec des vents soutenus de 120 kilomètres/heure et des rafales de 150 kilomètres/heure. Entre 20 et 30 centimètres de pluie sont attendus, soit l'équivalent d'un mois de précipitations en seulement 24 heures. Les autorités se tiennent prêtes à évacuer des milliers de résidants des zones côtières.

Le coeur du typhon devrait passer tout juste au nord de Manille, déversant de nouvelles pluies sur une capitale déjà durement touchée par les inondations. Nari devrait ensuite frapper le Vietnam au début de la semaine prochaine.

En Inde, les autorités ont ordonné vendredi à des dizaines de milliers de villageois côtiers d'évacuer leurs résidences, au moment où un cyclone gigantesque qui recouvre presque toute la baie du Bengale s'apprête à frapper la côte orientale du pays.

Des célébrations ont été annulées dans les états côtiers d'Orissa et d'Andhra Pradesh, où le cyclone Phailin est attendu samedi soir. Les autorités météorologiques indiennes ont prévenu que la tempête générera des vents soutenus de 220 kilomètres/heure. Des images-satellite montrent que la spirale de la tempête s'étire sur près de 1600 kilomètres, entre la côte orientale de l'Inde et la côte occidentale de la Birmanie, soit une superficie comparable à celle de la France.

Si la tempête maintient son cap actuel sans perdre de puissance, elle devrait causer d'importantes pannes de courant et de communications, endommager lourdement les récoltes et fermer routes et liens ferroviaires.

Au moins 40 000 résidants provenant de 40 villages ont déjà été évacués, et plus de 150 000 autres personnes devraient l'être au cours des prochaines heures. L'armée de l'air indienne a mobilisé quatre avions de transport et 18 hélicoptères en vue d'éventuelles opérations de secours.

La baie du Bengale a donné naissance à certaines des pires tempêtes des dernières années. En 1999, un cyclone avait fait 10 000 morts dans l'État d'Orissa.