NOUVELLES
11/10/2013 11:30 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

L'acteur français Jean-Louis Trintignant tire sa révérence

Bientôt âgé de 83 ans, l'acteur français Jean-Louis Trintignant a décidé de mettre fin à une longue carrière, lors d'une dernière soirée sur scène, mercredi soir, à Vannes en France. 

Le comédien avait choisi de réciter des poèmes de trois « libertaires », Jacques Prévert, Boris Vian et Robert Desnos, abordant des sujets difficiles, de la guerre à la résistance, en passant par l'inceste et les proches disparus.

Jean-Louis Trintignant entretenait une grande complicité avec sa fille Marie, tuée en 2003 sous les coups du chanteur Bertrand Cantat.

À sa mort, il dit avoir trouvé une « thérapie » dans les poèmes de Prévert et d'Apollinaire, lui permettant de tenir à distance la douleur.

À l'issue de sa prestation, le public s'est levé et l'acteur a été ovationné pendant plusieurs minutes.

Né en 1930 à Piolenc, dans le sud de la France, Jean-Louis Trintignant fait ses débuts sur scène en 1951, jouant Schiller et Shakespeare, et, à l'écran, dans Si tous les gars du monde de Christian Jaque, en 1956. Il tourne la même année aux côtés de Brigitte Bardot dans Et Dieu créa la femme, de Roger Vadim. Sa liaison avec l'actrice est alors très médiatisée. 

En 1960, le comédien retrouve Vadim pour Les liaisons dangereuses, mais c'est avec sa prestation aux côtés d'Anouk Aimée, dans Un homme et une femme de Claude Lelouch (Palme d'or à Cannes en 1966), que sa carrière prend un tournant décisif. En 1969, il reçoit à Cannes le prix d'interprétation pour son rôle du juge incorruptible dans Z, de Costa-Gavras.

Parmi les films dans lesquels il a joué, on peut citer Ma nuit chez Maud d'Éric Rohmer, La banquière de Francis Girod, et Passion d'amour d'Ettore Scola. Il ralentit sa carrière cinématographique dans les années 1980 pour se consacrer au théâtre et il s'illustre, entre autres, dans des lectures littéraires.

Il fait sa dernière apparition au cinéma dans Amour, de l'Autrichien Michael Haneke (Palme d'Or 2012 à Cannes et Oscar du meilleur film étranger) et il obtient le César du meilleur acteur pour ce dernier rôle à l'écran.