NOUVELLES
11/10/2013 06:51 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

La Bourse de Toronto fait du surplace alors que l'impasse persiste à Washington

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé vendredi sans grand changement après avoir engrangé la veille une solide progression, les investisseurs s'étant montrés encouragés du fait que les républicains et les démocrates soient finalement en train de discuter en vue d'une hausse du plafond de la dette des États-Unis.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 2,3 points pour terminer la séance à 12 892,11 points, retenu par la faiblesse des titres du secteur aurifère. L'optimisme face à un éventuel règlement de l'impasse budgétaire américaine a fait baisser le cours du lingot d'or.

Le dollar canadien s'est apprécié de 0,39 cent US à 96,58 cents US, la création d'emploi pendant le mois de septembre ayant légèrement surpassé les attentes et le taux de chômage ayant reculé à son plus faible niveau depuis décembre 2008.

L'économie canadienne a créé 11 900 emplois en septembre, a indiqué Statistique Canada, tandis que le taux de chômage a reculé de 0,2 point de pourcentage à 6,9 pour cent, un moins grand nombre de Canadiens ayant été à la recherche d'un emploi. Les économistes misaient sur la création de 10 000 emplois.

Sur Wall Street, les principaux indices boursiers américains ont enregistré de solides gains vendredi. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles s'est emparé de 111,04 points à 15 237,11 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a gagné 10,64 points à 1703,2 points et que l'indice composé du Nasdaq a progressé de 31,13 points à 3791,87 points.

Les marchés nord-américains avaient bondi jeudi, après que le leader de la Chambre des représentants du Congrès américain, le républicain John Boehner, eut offert une hausse temporaire du plafond de la dette du pays, jusqu'au 22 novembre, à condition que le président américain Barack Obama accepte de négocier au sujet de la fin à la fermeture partielle du gouvernement et d'une entente à plus long terme pour le plafond de la dette.

Même si cette offre en particulier a été refusée par M. Obama, les deux partis continuent de discuter et l'espoir renaît de voir les États-Unis éviter une possible défaillance à l'approche de la date limite du 17 octobre.

M. Obama a rencontré des sénateurs républicains vendredi en fin d'avant-midi. Le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell, a affirmé que sa rencontre avec le président avait été utile et il s'est dit confiant de voir les républicains du Sénat arriver à trouver une solution à l'impasse.

À Toronto, le secteur des services publics a affiché vendredi le gain le plus notable, soit 1,3 pour cent. L'action d'Atlantic Power (TSX:ATP) a gagné 25 cents à 5,01 $.

Le cours du pétrole brut a reculé de 99 cents US à 102,02 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, mais le secteur torontois de l'énergie a tout de même avancé de 0,46 pour cent. L'action de la Pétrolière Impériale (TSX:IMO) a pris 47 cents à 45,12 $.

Le secteur de la finance a progressé de 0,43 pour cent, l'action de la Financière Sun Life (TSX:SLF) ayant gagné 44 cents à 33,77 $.

Le groupe aurifère a été la composante la plus faible du parquet torontois, avec une chute de trois pour cent. Le prix du lingot d'or a cédé 28,70 $ US à 1268,20 $ US l'once à New York. Le titre de Barrick Gold (TSX:ABX) a échappé 73 cents à 17,81 $.

Le secteur des métaux de base est pour sa part resté stable, même si le cours du cuivre a gagné 2 cents US à 3,27 $ US la livre à New York.

Sur l'ensemble de la semaine, le TSX a avancé de 1,04 pour cent, tandis que le Dow Jones a gagné 1,09 pour cent.