NOUVELLES
11/10/2013 10:18 EDT | Actualisé 11/12/2013 05:12 EST

Décès d'un travailleur à Pointe-aux-Trembles: Metro Richelieu blâmé par la CSST

MONTRÉAL - La CSST blâme Metro Richelieu à la suite du décès d'un travailleur survenu à Pointe-aux-Trembles en mars dernier.

Le travailleur s'affairait à déplacer des palettes de plastique avec un chariot élévateur lorsqu'il a été frappé mortellement par une pile de palettes qui s'est renversée.

Il avait déposé les palettes qu'il transportait sur une pile d'environ 30 palettes, derrière une autre pile de la même hauteur. Lors de la manoeuvre, quelque chose s'est coincé. Le travailleur a reculé le chariot, est sorti de l'habitacle. C'est à ce moment que la pile nouvellement formée s'est renversée, le heurtant.

Un autre travailleur l'avait trouvé gravement blessé et en état de choc. Son décès a été constaté à l'hôpital.

La CSST considère que dans ce cas, la gestion de l'entreposage des piles de palettes de plastique vides dans l'entrepôt était déficiente. En ne contrôlant pas la hauteur des piles de palettes dans la zone d'entreposage, l'employeur a exposé son personnel à un danger de renversement des piles, écrit la CSST, qui a rendu son rapport d'enquête public vendredi.

La Commission de la santé et de la sécurité du travail considère que Metro Richelieu a agi de manière à compromettre la santé et la sécurité du travailleur et lui a donc adressé un constat d'infraction. Pour ce type d'infraction, le montant de l'amende varie entre 15 698 $ et 62 790 $ pour une première offense et entre 31 395 $ et 156 976 $ pour les récidives.