NOUVELLES
11/10/2013 02:37 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

165 leaders de grandes entreprises demandent à Obama d'approuver Keystone XL

AP
FILE - In this Wednesday, Feb. 1, 2012 file photo, miles of pipe ready to become part of the Keystone Pipeline are stacked in a field near Ripley, Okla. President Barack Obama says that the proposed Keystone XL pipeline project from Canada to Texas should only be approved if it doesn't worsen carbon pollution. Obama says allowing the oil pipeline to be built requires a finding that doing so is in the nation's interest. He says that means determining that the pipeline does not contribute and

Un prestigieux groupe de dirigeants d'entreprises d'Amérique du Nord accentuent la pression à l'endroit de l'administration du président américain, Barack Obama, afin qu'elle approuve le projet d'oléoduc Keystone XL.

Plus de 165 chefs et présidents d'entreprises, de Boeing à AT & T en passant par Caterpillar et ExxonMobil, ont signé une lettre à l'attention de M. Obama dans laquelle ils lui demandent d'approuver le controversé projet. La lettre stipule que la décision au sujet de Keystone aura des répercussions sur la confiance des investisseurs et sur la croissance de l'économie américaine.

L'oléoduc Keystone, qui permettrait de transporter du pétrole brut de l'Alberta jusqu'à la côte du golfe du Mexique, a suscité sa vaste part d'opposition. Mais la lettre, datée du 9 octobre, indique qu'il est possible de gérer les risques environnementaux qui inquiètent bon nombre de gens, grâce à une réglementation appropriée et une gestion méticuleuse.

La lettre ajoute que Keystone XL respectera près de 60 conditions spéciales imposées par les organismes de réglementation pour réduire les risques et qu'en fin de compte, les impacts environnementaux de l'oléoduc seraient minimes.

La missive conclut en pressant le président Obama d'approuver le projet de construction de l'oléoduc pour lancer un message au monde que les ingrédients nécessaires à une relance aux États-Unis sont en place et pour solidifier les fondations de la compétitivité des États-Unis et de la sécurité énergétique.

TransCanada est d'accord

Les dirigeants de TransCanada Corporation ont publié un communiqué de presse, jeudi soir, dans lequel ils ont manifesté leur satisfaction au sujet de la lettre envoyée au président américain.

Le dossier a fait les manchettes au cours des dernières semaines, notamment après que le premier ministre Stephen Harper eut affirmé que le Canada n'acceptera jamais une fin de non-recevoir jusqu'à ce que le projet soit approuvé.

La majorité des républicains à la Chambre des représentants, et certains démocrates, appuient fermement le projet d'oléoduc Keystone XL.

Les écologistes soutiennent que l'approbation du projet Keystone XL aura pour effet d'encourager la production de pétrole brut des sables bitumineux, qui émettent, disent-ils, plus de carbone dans l'atmosphère que le pétrole conventionnel.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Comprendre les projets de pipelines Voyez les images
Galerie photo Manifestation à Washington Voyez les images