NOUVELLES
10/10/2013 06:31 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Régis Labeaume accueilli sous les huées par les cols bleus

Les cols bleus de la Ville de Québec avaient organisé un comité d'accueil aux donateurs d'Équipe Labeaume rassemblés, mercredi soir, pour un cocktail de financement.

Une trentaine d'employés manuels se trouvaient à l'extérieur de l'Espace Dalhousie où se déroulait la soirée. Ils voulaient exprimer leur colère à la suite des sorties du chef d'Équipe Labeaume qui souhaite notamment effectuer des compressions de 17 millions dans les salaires des employés municipaux à la Ville de Québec, s'il est réélu.

Le maire Labeaume a été accueilli par les huées des cols bleus à son arrivée. Les employés manuels promettent qu'il s'agit d'un premier moyen de pression au cours de cette campagne électorale, mais que ce ne sera pas le dernier.

Le vice-président des cols bleus à la Ville de Québec, Daniel Simard, affirme que Régis Labeaume va trop loin. « On a vraiment un ras-le bol. L'ambiance de travail est pourri à l'os. Les gens ne veulent pas se faire traiter comme des voleurs », a -t-il dit.

Régis Labeaume affirme pour sa part qu'il n'a pas l'intention « de se laisser intimider. »

« On vit en démocratie, il n'y a pas de problème », a lancé Régis Labeaume à son arrivée. « Je savais que ce serait dur, mais là ça commence ce soir. Mais écoutez-moi bien là, nous ne dévierons pas », a-t-il dit.

Le maire sortant a ajouté que ce sera à la population de prendre position le 3 novembre.

Plus de 650 personnes avaient payé 100 dollars pour assister à l'activité de financement d'Équipe Labeaume.