NOUVELLES
10/10/2013 02:09 EDT | Actualisé 09/12/2013 05:12 EST

« Le rouge me va » - Tagliani

Alexandre Tagliani aura 40 ans le 18 octobre. Il ne veut surtout pas que la course IndyCar à Fontana se transforme en cadeau empoisonné.

Or, il n'est pas prévu qu'il tourne dans la voiture no 10 de l'équipe Ganassi avant le week-end de course.

« Non, pas d'essais, a-t-il confirmé à Radio-Canada Sports. Juste une pratique, une qualif et la course. »

Autrement dit, il n'aura pas le temps de mettre la voiture no 10 à sa main. Il travaillera sans filet, pour le meilleur ou pour le pire sur ce circuit ovale. Avec pour seule protection, son expérience.

Tagliani connaît bien la piste de Fontana. Il y a obtenu la pole en 2001 et avait fini la course sur le podium en 3e place. Il a terminé trois fois dans le top 10.

« Comme pilote, vous ne voulez pas vous faire appeler au secours dans des conditions pareilles, mais je suis prêt à relever le défi. Et je suis content de travailler avec mon bon ami Scott Dixon », a-t-il expliqué.

En 2012, Tagliani s'était qualifié en 6e position et avait réussi à dépasser les meilleurs, y compris Dixon et Franchitti, pour s'installer en tête. Mais au 227e tour, sur 250, le moteur Honda de sa voiture l'a trahi, l'obligeant à abandonner.

Le castor au secours du mouton

Jeudi, Tagliani a prévu de faire mouler son siège à l'usine. Un premier contact avec la voiture, son équipe et sa nouvelle combinaison. Encore une combinaison rouge.

« Le rouge me va bien depuis quelque temps », a-t-il dit, faisant référence à ses courses en endurance dans la Ferrari no 61 de l'équipe RF Motorsport.

Certains diront que Chip Ganassi n'a pas mis longtemps à trouver une doublure à Dario Franchitti, après son accident de Houston. Mais l'équipe a un titre à jouer à Fontana, sur un circuit ovale exigeant.

« La situation n'est pas idéale sans Dario à Fontana, a dit Chip Ganassi. Pour cette dernière épreuve de la saison, il nous fallait un pilote avec de l'expérience, capable de sauter dans le train et de se débrouiller dans la voiture no 10. Alex était un choix logique. »

Dans ces conditions, le pilote québécois ne compte pas réinventer la roue. Il sait qu'il est dans la voiture de Dario Franchitti, et qu'il a la tâche d'aider Scott Dixon à remporter le titre.

« Je pense à Dario comme tout le monde, et j'espère qu'il se remettra vite, a dit Tagliani. Les gens de Ganassi visent le titre, et je me joins à eux pour les aider à y arriver. »

Voir à plus long terme

Si Alexandre Tagliani remporte son pari de permettre à Scott Dixon de remporter le titre à Fontana, il pourrait garder sa combinaison plus longtemps.

En effet, la convalescence de Franchitti pourrait lui faire manquer la préparation hivernale de l'équipe IndyCar pour la saison 2014. L'équipe change de motoriste et passe dans la famille Chevrolet, avec les ajustements que cela demandera.

Le Québécois pourrait aussi aider Chip Ganassi à se préparer en catégorie endurance, en vue des 24 heures de Daytona en janvier que doit disputer Franchitti.