NOUVELLES
10/10/2013 11:38 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Mohamed Harkat conteste la validité des certificats de sécurité en Cour suprême

OTTAWA - Mohamed Harkat poursuit devant la Cour suprême sa contestation de la constitutionnalité des certificats de sécurité nationale.

Quelques dizaines de personnes se sont rassemblées devant la Cour suprême du Canada, jeudi, pour appuyer cet homme d'Ottawa qui a été au centre d'allégations le liant au terrorisme depuis plus d'une décennie.

Âgé de 45 ans, Harkat nie toute implication dans des activités terroristes.

Ses avocats prétendent que le processus des certificats de sécurité est incompatible avec la Charte des droits et libertés.

Ils soulignent que Mohamed Harkat ne connaît toujours pas la substance des allégations portées à son endroit, même 11 ans après son arrestation.