NOUVELLES
10/10/2013 09:18 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Malala «n'a rien fait» pour mériter le prix Sakharov, disent les talibans

Getty
16-year old Malala Yousafzai from Pakistan poses for a photograph after being honored with the International Children's Peace Prize at the Ridderzaal in the Hague, the Netherlands, on September 6, 2013. Malala was attacked by Taliban on October 9, 2012, for advocating girls rights to education and wounded along with two schoolmates. She received the prize from the hands of Yemeni Civil Rights activist and 2011 Nobel Peace Prize winner Tawakkul Karman. AFP PHOTO / ANP / BAS CZERWINSKI ***Netherlands out*** (Photo credit should read BAS CZERWINSKI/AFP/Getty Images)

MIRANSHAH (AFP) - La jeune militante pour le droit à l'éducation Malala Yousafzaï "n'a rien fait" pour mériter le prestigieux prix Sakharov du Parlement européen, ont affirmé jeudi les talibans pakistanais qui menacent encore de la tuer.

"Elle n'a rien fait. Les ennemis de l'islam lui ont décerné ce prix car elle a abandonné la religion musulmane pour se convertir à la laïcité", a déclaré à l'AFP Shahidullah Shahid, porte-parole des talibans pakistanais du TTP.

"Elle remporte des prix car elle oeuvre contre l'islam. Les talibans vont cibler Malala qu'elle soit aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni", a ajouté ce cadre du TTP, un groupe islamiste armé en lutte depuis six ans contre les forces pakistanaises.

Les présidents des groupes politiques du Parlement européen ont choisi jeudi à l'unanimité d'honorer l'adolescente aujourd'hui âgée de 16 ans, cible il y a un an d'un attentat des talibans pakistanais pour avoir milité en faveur de l'éducation des filles.

Malala, dont le nom est également cité pour le Prix Nobel de la Paix annoncé vendredi, est invitée à venir recevoir le 20 novembre à Strasbourg le prix Sakharov qui récompense chaque année un défenseur des droits de l'Homme et de la démocratie.

Malala Yousafzaï s'était fait connaître au Pakistan en dénonçant le régime imposé par les talibans dans sa vallée de Swat, région du nord-ouest du Pakistan sous l'emprise des insurgés du TTP de 2007 à 2009.

Dans son autobiographie publiée cette semaine, elle revient sur cette période sombre de l'histoire du nord-ouest pakistanais et sur l'attaque des talibans dont elle est sortie vivante in extremis.

"Quiconque vend ce livre sera visé par les talibans", a menacé le porte-parole de la rébellion islamiste conviée à des pourparlers de paix par le gouvernement d'Islamabad. Des exemplaires du livre sont disponibles dans des librairies au Pakistan.