NOUVELLES
10/10/2013 10:12 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Des officiels au Honduras auraient avisé des trafiquants d'un futur raid

TEGUCIGALPA, Honduras - Une opération policière visant à démanteler un cartel de trafiquants de drogue n'a pas connu les succès escomptés parce que des membres des autorités en auraient averti les trafiquants plusieurs semaines à l'avance, a confié un responsable du Honduras jeudi.

Selon Humberto Palacios, directeur du Bureau administratif des biens saisis, des responsables ont mis la main sur 71 comptes bancaires des membres du gang Los Cachiros lors de l'opération, menée en septembre, mais aucun ne contenait d'argent. De plus, les maisons et places d'affaires qui ont été saisies étaient également vides.

M. Palacios a confié que les enquêteurs avaient découvert qu'un locataire qui louait l'une des propriétés saisies a commencé à chercher une autre maison un mois avant que la police n'agisse parce qu'il était au courant des intentions des autorités policières.

Selon les autorités américaines et honduriennes, Javier Eriberto Rivera et Devis Leonel Rivera, deux frères, sont les leaders de Los Cachiros, une bande qui travaille avec le cartel de Sinaloa, au Mexique, et qui contrôlerait 90 pour cent des pistes d'atterrissage clandestines du pays

Le mois dernier, le département du Trésor des États-Unis a imposé des sanctions financières contre les deux frères, leurs parents et deux autres membres de la famille. Selon le gouvernement américain, le gang utilise les profits issus de la drogue dans des entreprises agricoles, minières et immobilières.