NOUVELLES
10/10/2013 09:55 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Charles Taylor sera incarcéré au Royaume-Uni

LA HAYE, Pays-Bas - C'est dans une prison britannique que l'ancien président libérien Charles Taylor purgera la peine de 50 ans de prison qui lui a été imposée pour son rôle dans le conflit au Sierra Leone voisin.

Le ministre britannique de la Justice, Jeremy Wright, a fait cette annonce jeudi dans une lettre remise au Parlement.

Taylor, qui est âgé de 65 ans, est le premier chef d'État à être condamné par un tribunal de crimes de guerre international depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

Le Tribunal spécial pour le Sierra Leone l'a reconnu coupable, en avril 2012, de 11 chefs d'accusation de crimes de guerre et de crimes contre l'humanité. Il a notamment été reconnu coupable de terrorisme, de meurtre, de viol et d'avoir eu recours à des enfants soldats.

Sa condamnation et sa peine avaient été maintenues en appel, le mois dernier.

La lettre de M. Wright affirme que la condamnation de Taylor est un moment crucial pour la justice internationale. Il n'a pas précisé dans quelle prison l'ancien homme fort serait incarcéré.

Dans une décision en date du 4 octobre, le juge George Gelaga King explique avoir choisi de confier Taylor au Royaume-Uni en tenant compte de la situation familiale de Taylor et de la capacité d'autres pays à garantir sa sécurité.