NOUVELLES
10/10/2013 09:41 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

Accusations de fraude électorale en Azerbaïdjan après une bourde des autorités

BAKU, Azerbaïdjan - La Commission électorale centrale d'Azerbaïdjan a annoncé mercredi que le président sortant, Ilham Aliyev, a remporté 85 pour cent des voix lors de l'élection présidentielle.

La veille de la tenue du vote, mardi, l'application pour téléphone intelligent de la commission octroyait d'emblée 73 pour cent des votes à M. Aliyev, dont la famille contrôle ce pays de la mer Caspienne depuis 40 ans.

Son plus proche rival, Jamil Hasanli, n'a récolté que 6 pour cent des voix.

La commission électorale a expliqué sa bourde en affirmant qu'il s'agissait uniquement d'un test réalisé à partir d'un seul bureau de vote. Elle a exprimé ses regrets et offert ses excuses.

M. Hasanli a immédiatement accusé le président sortant de fraude et réclamé la tenue d'un nouveau vote.

Les observateurs de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe ont déclaré jeudi que le scrutin a été entaché par des restrictions durant la campagne ainsi que par des problèmes sérieux pendant le vote et pendant le décompte.

L'OSCE a entre autres souligné des atteintes à la liberté d'expression, de rassemblement et d'association, ce qui a joué en faveur de certains candidats. L'organisation a évoqué des arrestations, des poursuites criminelles et des agressions physiques de journalistes, ainsi que la couverture médiatique démesurée du président.

L'OSCE a ajouté que ses observateurs ont noté des incidents de fraude électorale dans 37 bureaux de vote. Elle a indiqué que le décompte a été jugé mauvais ou très mauvais dans 58 pour cent des bureaux examinés.