NOUVELLES
10/10/2013 09:59 EDT | Actualisé 10/12/2013 05:12 EST

400 millions d'enfants dans la pauvreté extrême

Le nombre d'humains qui vivent dans la pauvreté extrême a chuté depuis 30 ans, mais le problème touche toujours environ 400 millions d'enfants, indique un document publié jeudi par la Banque mondiale.

Le rapport précise que le nombre de gens vivant dans la pauvreté extrême, à savoir ceux qui disposent de 1,25 $US ou moins pour survivre par jour, a chuté de 721 millions entre 1981 et 2010. Il prévient également que les enfants représentent le tiers des gens qui vivent dans la pauvreté extrême, mais seulement le cinquième des gens qui vivent au-dessus du seuil de pauvreté.

Dans les pays à faible revenu, la moitié des enfants vivent dans la pauvreté extrême.

En 2010, le pauvre moyen qui habitait un de ces pays n'avait que 78 ¢US par jour pour survivre, contre 74 ¢US par jour en 1981. La situation s'est toutefois améliorée en Chine et en Inde, où le revenu quotidien des pauvres est passé à environ 95 ¢US par jour après s'être chiffré, respectivement, à 67 ¢US et 84 ¢US en 1981.

Si le taux de pauvreté extrême est en déclin dans toutes les régions, les 35 pays les plus pauvres du monde, dont 26 se trouvent en Afrique, comptent aujourd'hui 100 millions de pauvres de plus qu'il y a 30 ans.

En 2010, 33 % des pauvres extrêmes habitaient des pays à faible revenu, comparativement à 13 % en 1981.