Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'ex-ministre Normandeau satisfaite de la réponse du DGE

L'ex-ministre Nathalie Normandeau est satisfaite de la réponse fournie par le Directeur général des élections du Québec (DGE) au sujet du communiqué publié mardi où son nom était associé à une affaire de financement illégal.

Selon ce qu'a indiqué Mme Normandeau à Radio-Canada, le DGE reconnaîtrait qu'il ne voulait pas porter atteinte à sa réputation.

Le DGE reconnaîtrait aussi que dans le cadre de son enquête, aucun reproche ne peut être formulé à l'endroit de Mme Normandeau.

L'ancienne ministre libérale avait demandé des rectifications après que le DGE eut affirmé, dans un communiqué annonçant huit constats d'infraction contre cinq personnes relativement à l'utilisation illégale de prête-noms, que les faits étaient survenus lors d'une activité de financement du Parti libéral, en octobre 2008 à Québec, qui aurait profité « plus spécifiquement à Mme Nathalie Normandeau ».

Avec des informations de Martine Biron

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.