Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Régis Labeaume veut réduire la rémunération des employés municipaux

Régis Labeaume veut réduire de 17 millions la rémunération globale des employés municipaux. Pour y parvenir, le maire sortant suggère de réduire les salaires de 6 % tout en augmentant le temps de travail d'environ une demi-heure par jour.

Le chef d'Équipe Labeaume a fait cette annonce, mardi, alors qu'il dévoilait un autre volet de sa campagne électorale sous le thème des relations de travail et la réduction des dépenses à la Ville.

Grâce à ces économies, Régis Labeaume souhaite atteindre la cible qu'il s'est fixée de réduire de12 % l'écart qui existe entre la rémunération des employés municipaux et celles des fonctionnaires provinciaux. Régis Labeaume ajoute que même en réduisant leurs conditions, les fonctionnaires municipaux vont bénéficier de salaires plus généreux que ceux de leurs collègues du provincial.

« Ça veut dire que les employés de la Ville de Québec, même après cette ponction- là, vont gagner que 22 % de plus que leurs homologues au gouvernement du Québec », a-t-il affirmé.

Régis Labeaume croit aussi qu'en augmentant leurs heures travaillées, les services aux citoyens s'en trouveront améliorés. Le maire sortant précise qu'à ses yeux, ces demandes ne sont pas négociables.

« Si les syndicats refusent de négocier, nous ne donnerons plus d'augmentation de salaire. Ça veut dire qu'on va se payer nous autres même », a prévenu Régis Labeaume.

La semaine dernière, Régis Labeaume a dévoilé les résultats d'une enquête de l'Institut de la statistique du Québec qui révélait que les employés des municipalités de plus de 25000 habitants gagnent près de 34 % de plus que les fonctionnaires provinciaux.

Les 10 meilleurs maires au monde
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.
Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.