NOUVELLES
08/10/2013 08:57 EDT | Actualisé 08/12/2013 05:12 EST

Martinez frappe un circuit controversé et les Tigers battent les A's 8-6

DÉTROIT - Max Scherzer s'est sorti d'un énorme bourbier en relève et les Tigers de Detroit — aidés par deux partisans qui se sont penchés au-dessus de la balustrade pour attraper la longue balle controversée de Victor Martinez — sont venus de l'arrière pour renverser les Athletics d'Oakland 8-6, mardi, entraînant la présentation d'un match no 5 dans la série de divisions de la Ligue américaine.

Les Tigers, qui ont joué du baseball de rattrapage pendant la majeure partie du match, ont d'abord créé l'égalité sur le circuit de trois points de Jhonny Peralta en cinquième manche. Ils ont de nouveau ramené les deux équipes à la case départ sur la claque en solo de Martinez en septième. Quelques partisans des Tigers ont tenté de capter la balle de Martinez, et au moins l'un d'entre eux l'a touchée tandis qu'il se penchait au-dessus de la balustrade — empêchant le voltigeur de droite des Athletics Josh Reddick de tenter un attrapé en sautant.

Reddick et le voltigeur de centre Coco Crisp ont immédiatement protesté, pointant vers les gradins dans l'espoir que les arbitres renversent la décision à cause de l'obstruction des partisans. Les arbitres ont toutefois maintenu leur décision, après une révision vidéo de la séquence.

«Je suis certain que j'allais capter la balle. Lorsque j'ai regardé la reprise vidéo, c'est ce que je me suis dit, a confié Reddick. C'est tellement frustrant qu'un amateur puisse avoir un impact sur le résultat d'un match.»

Gary Darling, l'arbitre en chef, était d'office au champ droit. Il n'est pas d'accord, même après avoir regardé la reprise vidéo.

«C'était clair qu'il n'allait pas capter la balle, donc c'était évident qu'il s'agissait d'un circuit, a dit Darling. Il n'y avait pas d'autre preuve dans la reprise vidéo qui permettait de renverser la décision.»

Scherzer, qui effectuait sa première présence en relève depuis les séries éliminatoires de 2011, avait déjà concédé un point en septième manche. Tandis que les Tigers menaient 5-4, il a alloué un but sur balles et un double en début de huitième, mais après un but sur balles intentionnel qui remplissait les sentiers, le gérant Jim Leyland a laissé son lanceur, auteur de 21 victoires cette saison, au monticule.

Scherzer a fait fendre l'air à Reddick et Stephen Vogt avant de contraindre le frappeur suppléant Alberto Callaspo à frapper une flèche dans les mains du voltigeur de centre.

«C'est irréel, a dit Scherzer. Certes, ce n'est pas la neuvième manche, mais c'est le genre de chose dont rêve un lanceur — les buts remplis, en huitième manche, aucun retrait au tableau et j'ai été en mesure de compléter le boulot.»

Les Tigers, qui n'avaient pas réussi le moindre coup sûr au cours des quatre premières manches, ont ajouté trois points en huitième sur un mauvais lancer et un double de deux points d'Omar Infante qui portait la marque à 8-4.

Yoenis Cespedes a riposté avec un simple de deux points en neuvième, permettant au point égalisateur de se présenter au marbre, mais Joaquin Benoit a retiré Seth Smith sur des prises pour mettre un terme à la rencontre.

«Nous avons envoyé notre meilleur lanceur disponible car nous devions le faire parce que nous tirions de l'arrière un petit peu, a expliqué Leyland. Nous avons pris la chance, et hey, les deux équipes enverront un bon lanceur sur la butte dans deux jours.»

Les Tigers enverront probablement l'as Justin Verlander sur la butte pour le match no 5 jeudi soir à Oakland. Verlander avait blanchi les Athletics à Oakland lors du match décisif de la série de divisions l'an dernier. Les Athletics n'ont toujours pas précisé l'identité du lanceur qui affrontera Verlander.