NOUVELLES
08/10/2013 12:19 EDT | Actualisé 08/12/2013 05:12 EST

Des chercheurs canadiens réalisent du progrès face à la fibrillation auriculaire

MONTRÉAL - Des chercheurs de l'Université de l'Alberta sont à mettre au point un nouveau médicament contre la fibrillation auriculaire, une forme courante d'arythmie cardiaque.

Les scientifiques ont découvert qu'un médicament à base de resvératrol, une substance retrouvée dans le vin rouge et les noix, pouvait bloquer les courants électriques irréguliers dans le coeur et réduire la durée des épisodes de rythme cardiaque anormal.

Le nouveau médicament cible plusieurs activités des cellules, tandis que les médicaments actuellement disponibles ne ciblent qu'un ou deux secteurs bien spécifiques.

Le chercheur responsable de cette étude, Peter Light, est à perfectionner le nouveau médicament. Il croit que des essais cliniques pourraient débuter d'ici trois ou cinq ans.

Puisque le nouveau médicament est basé sur une substance naturelle, M. Light espère qu'il sera mieux toléré par l'organisme et qu'il engendrera moins d'effets secondaires indésirables.

Les effets protecteurs du resvératrol sur le coeur sont connus depuis longtemps. Le produit semble prévenir certains problèmes de rythme cardiaque, abaisser la pression artérielle et réduire l'hypertrophie du coeur.

Les résultats de leur recherche sont publiés dans le British Journal of Pharmacology.