Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Inondations majeures à Sotchi, ville des JO 2014

L'état d'urgence a été décrété dans la station balnéaire de Sotchi, qui accueillera au bord de la mer Noire les Jeux olympiques d'hiver en février 2014, en raison d'inondations et de glissements de terrain.

Selon un photographe de Reuters, l'eau est montée jusqu'aux genoux dans certains quartiers de la ville olympique, provoquant d'énormes embouteillages.

Une porte-parole des services de secours a indiqué que le niveau de l'eau était en train de baisser mercredi à Sotchi, où, dit-elle, « la situation a commencé à se stabiliser ».

Une autoroute menant à plusieurs futurs sites Olympiques a, quant à elle, disparu sous 2,5 mètres d'eau que les services de secours tentent actuellement de drainer.

Les habitants d'un village proche de cet axe routier, Kepcha, et menacé d'être enseveli par un éboulement, ont été évacués.

Les pluies devraient se poursuivre toute la semaine, d'après les prévisionnistes de la météorologie nationale qui utilisent des drones pour surveiller la situation.

Le président du Comité olympique russe, Alexandre Joukov, a assuré à la télévision publique que Sotchi serait prête pour les JO, qui s'ouvriront le 7 février et constitueront une vitrine de

prestige importante à l'international pour le président Vladimir Poutine.

Pour le moment, la majeure partie de la ville et du village olympique ressemblent à un immense chantier de construction très boueux. Le mauvais temps a retardé les préparatifs dans cette cité balnéaire, située au pied du Caucase, qui était très prisée par la « nomenklatura » soviétique.

Reuters

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.